Archives

Le Syndrome Copernic

51zfrWuYYkL._AA160_

 

Ce mois-ci, Isis nous parle du livre qu’elle a choisi, à savoir Le Syndrome Copernic de Henri Loevenbruck. Vous pouvez aller lire ce qu’elle en dit sur son blog.

Pour les romans précédemment racontés par le groupe, vous avez :

Ne la Quitte Pas Des Yeux 

Bikini 

Sigmaringen

N’hésitez pas à consulter ces pages et apporter vos commentaires.

Advertisements

Ne La Quitte Pas Des Yeux

Ce mois-ci, c’est Emma qui nous parle du livre qu’elle a choisi, à savoir Ne La Quitte Pas Des Yeux de Lindwood Barclay.

512FAth4s4L._AA160_

Journaliste pour un journal local à Promise Falls – New York – David Harwood emmène sa femme Jan dans un parc d’attraction, accompagnés de leur fils de quatre ans, avec l’objectif de lui changer les idées, de faire la guerre aux idées sombres de sa femme.
Dès leur arrivée dans ce parc d’attraction, sa femme Jan se volatilise. Elle disparaît. Soudainement.

Comble de l’histoire, David est soupçonné de l’enlèvement de son épouse.
L’état dépressif de sa femme n’est pas pris en compte.
Pour se défendre, David va lui-même mener l’enquête. Il se met en selle pour rechercher la trace de Jan.

Au fur et à mesure de l’enquête, les surprises se succèdent au point de livrer à David une vérité cruelle : David connaît très mal son épouse. Trop mal.

J’ai adoré ce livre de par son éternel suspens tout au long de l’histoire… A chaque page, une nouvelle énigme… quand il croit avoir trouvé quelque chose, il revient à son point de départ… Plus l’histoire avance, plus c’est surprenant !!! Une fois plongé dans le bouquin, il est presque impossible de s’en défaire 🙂
Bonne lecture et j’espère qu’il vous apportera son lot de suspens comme il l’a fait pour moi ….


Pour lire les comptes-rendus ainsi que les commentaires des autres lectrices, c’est ici :

Bikini

41H9ZRzI9WL._AA160_

Ce mois-ci, Tonie a choisi de nous parler de son livre. Voici ce qu’elle en pense :

Bikini de James Patterson
Pourquoi j’ai choisi ce livre?
Parce que j’aime cet ecrivain, parce que j’aime les thrillers et parce que j’aime le suspens, et ce livre m’offre tout ce que j’aime.

Lors d’un shutting photo à hawaii, un célèbre mannequin disparaît. Un journaliste dépêché sur place decide de mener l’enquête avec les parents de la disparue, alertés par un coup de téléphone anonyme.
A partir de là, c’est le suspens garanti. Nous connaissons le prénom du psychopathe mais à quelle fin enlève-t-il de jeunes et belles femmes? Que va devenir le journaliste dans sa quête du tueur?

L’histoire est pleine de rebondissement, le suspens est au rendez-vous mêlé d’un peu d’angoisse.
Ce livre a tout ce qu il faut pour les amateurs (trices) du genre.

Bonne lecture.

Le mois précédent, c’était Sigmaringen dont il était question. Vous pouvez retrouver mon avis et bientôt celui des autres lectrices. La page est . Rendez-vous le 15 avril pour un nouveau livre dans la chaîne 12 Mois 12 Livres

Sigmaringen

Ed. Gallimard, 368 pages, 2014

Ed. Gallimard, 368 pages, 2014

Mais pourquoi ai-je acheté un livre au nom si étrange que Sigmaringen? Cela s’explique en trois phases:

1) Je ne sais d’où me vient cet intérêt que je porte à la deuxième guerre mondiale mais toujours est-il que j’aime à peu près tout ce qui s’y rapporte.

2) Il y a quelques années j’ai assisté à une conférence sur l’écrivain Céline. J’ai trouvé ça passionnant et je suis ensuite allée vers le conférencier pour lui demander de me conseiller une des nombreuses biographies qu’il a écrites sur cet auteur. J’ai donc lu D’Un Céline l’autre où j’appris que Louis-Ferdinand Céline fut expulsé de France à la fin de la guerre et qu’il se réfugiât à Sigmaringen avant de fuir vers le Danemark.

3) J’ai vu dernièrement un reportage sur le Maréchal Pétain où il était question entre autre de son exil vers la fin de la guerre et qu’Hitler lui mit à disposition, ainsi qu’à d’autres collabos, le château de Sigmaringen.

Voilà pourquoi lorsque j’ai entendu Pierre Assouline parler de son dernier roman dans La Grande Librairie j’ai tendu une oreille attentive.

Ce n’est pas un livre d’Histoire même si les grands personnages sont présents, à savoir Pétain, Laval et Céline. Il s’agit bien d’un roman.

La noble famille habitant le château de Sigmaringen doit momentanément déserter les lieux puisqu’Hitler a décidé d’y loger les collaborateurs Français. Le personnel de maison en place doit rester sur les lieux afin d’accueillir et servir au mieux ces hôtes de marque.

Lors d’un voyage en train, le majordome du château se remémore cette cohabitation parfois difficile entre Allemands et Français et entre les Français eux-mêmes tout en nous expliquant les tâches et devoirs d’un homme dans sa position qu’il estime prestigieuse.

J’ai pris beaucoup de plaisir dans cette lecture même si parfois je ne savais plus qui était qui puisque de nombreux personnages traversent ces 368 pages. Je suis consciente que ce n’est pas forcément un livre “grand public” mais j’espère que vous comprendrez pourquoi je l’ai trouvé si intéressant.