Archives

4 jours de congé, 5 films

Pas mécontente que cette petite parenthèse de quatre jours se termine. Je n’aime pas les fêtes familiales, surtout quand je me retrouve seule à la maison. Pour noyer le chagrin que je n’avais pas vraiment, j’ai fait une petite cure de télé :

GravityGravity avec Sandra Bullock et George Clooney. A ma grande surprise j’ai beaucoup aimé ce film et n’ai pas vu le temps passer. Si vous ne l’avez pas encore vu, à voir.


walleWall-E de Walt Disney. Ca c’est uniquement parce que je ne l’avais jamais vu et que mon chien a son prénom qui se prononce de la même façon.


CapitaineCapitaine Philips avec Tom Hanks. J’ai vraiment passé un excellent moment. Tom Hanks joue à merveille et le suspens m’a maintenue en haleine tout le long. Je vous le conseille vivement.


gangsterGangster Squad avec Josh Brolin, Ryan Gosling & Sean Penn. Un peu particulier dans la façon dont certaines scènes sont filmées. Dans l’ensemble, c’est un film qui se laisse regarder.


99 Mois ferme avec Sandrine Kiberlain et Albert Dupontel. J’en avais entendu beaucoup de bien et pourtant j’ai hésité plus d’une fois à éteindre ma télé avant la fin. J’ai finalement tenu jusqu’au bout. A voir si vous êtes très fatigués et que vous ne souhaitez pas devoir réfléchir…

Advertisements

Forbrydelsen

Connaissez-vous la série danoise Forbrydelsen ? (The Killing à l’international).

C’est mon collègue Georges-Henri qui m’en a parlé. Elle a été diffusée en son temps sur Arte (je n’en avais jamais entendu parler). C’est une série policière qui tient extrêmement bien la route tout comme les romans venus de la région nordique.

La première saison comprend vingt épisodes avec à la fin de chacun, un nouvel indice qui relance l’enquête. Une jeune fille est retrouvée morte noyée, violée et violentée. Trois angles sont abordés tout au long des épisodes : celui de la famille de la victime qui gère (ou non) ce deuil, celui d’un homme politique qui fait campagne pour devenir maire de la ville et qui se verra impliqué dans l’affaire et enfin celui de la police et plus particulièrement de la responsable de l’enquête, Sarah Lund, totalement obsédée par son travail.

Il paraît qu’il existe un remake américain mais pas aussi bien. Parce qu’il faut savoir que chez l’oncle Sam on ne regarde pas une série étrangère et encore moins sous-titrée alors que nos “voisins” anglais l’ont vue en v.o. avec les sous-titres et ont adoré. Comme moi. J’ai bien tenté de mettre la version française mais le son était d’une qualité inférieure. J’ai finalement opté pour le danois.

Au début, je pensais que c’était une langue qui ne ressemblait à rien. Les acteurs parlent très vite avec un accent étrange. Puis, avec le temps, j’ai réalisé que c’était en fait la traduction qui laissait aller. Du coup j’ai beaucoup plus tendu l’oreille avant de lire. Et là j’ai réalisé que cette langue avait beaucoup de similitudes avec l’anglais et l’allemand. Au final elle ne doit pas être si difficile à étudier. Par contre j’espère que la saison 2 est mieux traduite. Lorsque j’entends “familié von/r” (je ne sais pas écrire le danois) et qu’il est écrit “l’entourage de” pour moi ce n’est absolument pas pareil. Et quand une femme ne supporte plus le bavardage incessant de sa mère, qu’elle lui crie “Moa” et qu’en français le traducteur opte pour “stop” ça me dérange. Un “maman” (oué j’ai appris un mot danois) suivi d’un point d’exclamation aurait très bien été ou encore un “ça suffit”, “tais-toi” ou même “la ferme”. Mais un “stop” ???

Bref, il fallait bien que je trouve un petit point négatif à cette série pour ne pas faillir à mes habitudes même s’il ne concerne que la traduction 🙂

Sur ce, je vous dis STOP.

 

Film version numérique

A l’achat d’un Blu-Ray il est de plus en plus compris une version DVD et même une version téléchargeable pour pouvoir visionner le film en tout temps sur son ordi ou tablette. Autant je trouve sympa la version téléchargeable, autant je ne vois pas l’intérêt de joindre un dvd. Si je paie plus cher à l’achat de mon blu-ray pour obtenir une version de qualité supérieure ce n’est pas pour lancer la version dvd dans le lecteur. Passons.

En ce qui concerne les versions numériques, il existe plusieurs sortes et toutes ne sont pas intéressantes, loin de là.  La meilleure rencontrée jusqu’à présent est celle téléchargeable sur iTunes. Je rentre mon code et hop, la version vient se déposer sur mon mac et un deuxième clic me permet de la transférer sur mon iPad. Il ne faut cependant pas oublier que la version HD n’existe pas. C’est toujours une version dvd qui est disponible dans ces cas-là. Mais pour l’iPad c’est parfait.

J’ai eu droit à la version Warner Bros. Alors là c’est nul. Non seulement il faut créer un compte sur le site du distributeur mais en plus il faut (pour Windows uniquement) télécharger le lecteur vidéo de la Warner. Ensuite ? Ensuite rien. Il n’est pas possible de transférer le fichier sur une tablette. Je trouve donc l’intérêt moindre.

Puis j’ai découvert la version Canalplay. J’achète mon blu-ray en Suisse à un prix surfait cela va de soi (tout le monde sait que les Suisses sont hyper riches) et j’ai droit à mon code pour obtenir ma copie numérique. Là encore, il faut créer un compte sur le site de Canalplay. Au moment de visionner le film, surprise, il est interdit de le voir depuis la Suisse ! J’ai donc perdu un code alors que j’ai tout fait dans la légalité (j’ai finalement donné mes codes d’accès à un habitant du territoire gaulois). Et ça, ça m’énerve.

On est vraiment pris pour des cons en Suisse. Tant qu’à me faire avoir, autant payer moins cher. Je crois que je vais me décider à aller faire mes courses et achats de DVD à Divonne, à dix minutes de chez moi !

Trust

Un film avec Clive Owen ne peut qu’être bon. Si ce n’est la qualité de l’histoire, il reste le plaisir des yeux. Il se trouve que ce film m’a dérangée. Je ne critique ni le scénario, ni la prestation des acteurs puisque les deux étaient parfaits. Non, c’est le sujet qui m’a dérangée.

Il s’agit d’une jeune fille de quatorze ans qui se lie d’amitié sur internet avec une garçon, Charlie, quinze ans. Or il se trouve que ce jeune a en fait trente-cinq ans mais cela elle l’ignore dans un premier temps. J’ai eu beaucoup de peine à regarder la scène lorsque ces deux personnes se trouvent enfin face à face. Entendre ce type proférer ses phrases mielleuses du genre “oh que tu es belle” à cette gamine me donnaient envie de vomir.

L’histoire est très bien montée ainsi que les différentes façons de réagir de la fille d’une part et de ses parents de l’autre part. Et pour une fois, il n’y a pas de “happy end”. Non, nous avons droit à une fin réaliste, normale. Le réalisateur, David Schwimmer (Ross dans Friends) connaît bien son sujet. Il fait partie de la direction du Rape Treatment Center de Santa Monica et rencontre régulièrement des femmes victimes d’abus sexuels.

Pour terminer, je trouve que ce film devrait être diffusé dans les écoles, à l’attention de toutes ces minettes qui se croient déjà femmes et qui ne se rendent absolument pas compte du danger qu’elles encourent à tchater avec des inconnus. Oui, ce film vaut la peine d’être vu et si le sujet ne vous parle pas. profitez au moins des beaux yeux de Clive…

Home Cinema

On m’a toujours dit que j’était une pénible du bruit. J’entends tout, même les sons les plus infimes et ça agace mon entourage. Oui, j’entends tout et la seule personne que cela devrait déranger c’est moi. Or il se trouve que j’aime ça. J’aime tendre l’oreille et percevoir des bruits dont personne ne soupçonne l’existence. Je ne suis pas sourde malgré les nombreuses heures passées avec mon walk-man à fond et avantageusement remplacé depuis par mon iPod. Une mauvaise qualité du son me hérisse le poil. Alors c’est bien joli de regarder des films en Blu-ray avec une image qui frôle la perfection mais lorsque le son ne suit pas, je deviens folle.

C’est pourquoi, depuis le temps que j’en rêvais, j’ai enfin craqué. Je me suis offert un Home Cinema. Aaaaaahhhhhhh (ceci est un cri d’extase !). Un son parfait. Tellement parfait que je m’énervais après la mouche qui tournait dans mon salon et qui en fait venait du film! Comme ces enfants qui criaient. Il pleut à verse en ce merveilleux dimanche d’octobre estival et je suis un peu surprise jusqu’à ce que je réalise qu’eux également faisaient partie du film que je regardais. Il va me falloir un petit temps d’adaptation 🙂

Ensuite j’ai pesté un sacré moment pour trouver comment utiliser mon iPad à distance, sans devoir le brancher sur l’appareil. Une fois trouvé, j’ai sélectionné mes meilleures chansons. Oh quel pied. J’en frissonne de bonheur. (Je parle toujours de sons, on est d’accord).

Pour une fois je suis contente d’avoir des voisins bruyants : je vais pouvoir mettre le son à fond sans ressentir la moindre culpabilité.

Tinker Tailor Soldier Spy

La Taupe avec Gary Oldman est un bon film d’espionage comme je les aime. Oh, j’apprécie de temps un temps une belle cascade ou une bonne baston mais vous ne trouverez ni l’une ni l’autre dans cette histoire. Nous entrons dans les profondeurs du milieu des espions. Parmi l’équipe britannique se trouve une taupe qui fournit des renseignement à la Russie. Il faut donc enquêter en interne en toute discretion. J’ai aimé tout ce remue méninge, devoir penser à tout observer du présent comme du passé afin de trouver la faille. Pour vous dire à quel point j’ai aimé, j’ai même acheté le bouquin de John Le Carré qui inspire l’histoire.

Si vous voulez de l’action, passez donc votre chemin. Si vous préférez un film tout en finesse, vous allez certainement vous régaler…

Avatar

Je suis très en retard sur ce coup-là. Je découvre seulement le film Avatar de James Cameron avec le très beau Sam Worthington. Je pensais avoir affaire à un film rempli de Cyborgs ou autres et je me retrouve dans un monde féérique. J’ai adoré. Le film ET la musique. Maintenant je suis à fond dans les bonus et trouve passionnant la façon dont les acteurs ont dû jouer pour interpréter les Na’vi. On peut voir quelques scènes sans aucun trucages, puis la même avec une partie des trucages déjà réalisés puis enfin la scène terminée. Impressionnant tout le travail effectué dans quasiment chaque minute du film.

Comme j’aime rêver, j’ai acheté la version longue. Ca veut également dire un peu plus de Sam 🙂