Archives

Quand ça veut pas, ça veut pas !

Je suis partie visiter un lieu qui me tient à coeur et que je n’ai pas revu depuis des années. Je suis toute contente. Arrivée sur place, je dégaine mon appareil photo…qui m’indique qu’il ne contient aucune carte mémoire. Mince. C’est vrai que peu de temps avant de partir j’ai transféré mes photos sur l’ordi. J’ai toujours une carte de rechange dans la sacoche…laissée à la maison ! Qu’à cela ne tienne, l’appareil contient une mémoire interne.

Je commence à mitrailler et une petite voix dans ma tête me répète de prendre également quelques clichés avec mon iPhone. Je balaie cette idée stupide d’un revers de la main. J’ai un excellent appareil, pourquoi utiliser mon téléphone portable ?

Arrivée chez moi, je suis pressée de voir ce que cela donne sur grand écran. Comme les photos sont sur l’appareil, je suis obligée de les transférer via le cable dudit appareil. Je sors la sacoche et, oh surprise, pas de cable ! Impossible de mettre la main dessus. Il est toujours dans la sacoche, pourquoi n’y est-il pas ce jour-là ???

Je le dégotte enfin et peux procéder au transfert. Tout se passe bien et je vide la mémoire interne afin d’avoir de la place libre si d’aventure j’oubliais à nouveau ma carte.

Je regarde mes photos, elles sont belles. Je décide de faire un peu d’ordre dans le programme photos et jeter toutes celles qui ne me servent à rien. Arrivée au Xème dossier, je constate qu’il est vide et je trouve cela très étrange. Je passe au dossier suivant et rebelote, rien. En fait, je n’ai plus aucune photo ! Rien, nada ! J’ai tout viré sans savoir comment. D’habitude je suis très prudente alors là je n’ai rien compris. Ma dernière sauvegarde date du 6 juin donc je ne pers pas grand chose mais les photos du jour ont disparu. Et elles ne se trouvent plus sur l’appareil…

Je ne touche plus à rien. Il doit bien exister un programme qui récupère des fichiers effacés par erreur ? Je trouve mon bonheur et ai récupéré les photos prises ces derniers jours. Je suis heureuse. Mais je n’utilise plus le programme photo que j’avais (iPhoto c’est très bien) et je modifie ma sauvegarde sur mon disque dur par sécurité. On ne m’y reprendra pas une deuxième fois !

Advertisements

Les joies de l’iPad pour étudier

Le logiciel miracle est “PDF Expert”

Je l’avoue, l’achat de mon iPad n’était absolument pas justifié. C’était un caprice. J’adore la technologie et cet appareil me tentait grandement. J’ai finalement craqué et il a fallu que je justifie cette grosse dépense envers ma conscience.

Je me suis persuadée que c’était excellent d’avoir toute ma bibliothèque musicale sur ce gadget que je peux brancher sur le home cinema (autre caprice). Ensuite je suis partie trois semaines en vacances. Et là j’ai trouvé très utile de pouvoir télécharger toutes mes photos au fur et à mesure, de pouvoir réserver les hôtels sur place, accéder à internet et surtout, prévoir mes itinéraires grâce à google map.

Mais voilà que je trouve enfin toute son utilité à mon iPad. Mes cours ont repris et moi j’ai besoin d’un support papier que je peux annoter et surligner tout ce qui me paraît important. Je n’aime pas lire mes documents sur l’écran de mon pc. Or je n’ai pas encore reçu ma tonne de paperasse. J’ai imprimé quelques feuilles pour étudier ce week-end mais visiblement pas assez. J’ai donc sorti l’iPad et téléchargé mes cours.

Vautrée dans mon canapé, ma nouvelle “liseuse” sur les genoux, j’étais presque bien. Sauf que je ne pouvais pas travailler les documents qui sont édités en format pdf. Mon ami google m’a sauvée. Il existe une application qui me permet de faire exactement ce que je souhaite : annoter mes “feuilles” et surligner tout ce qui me semble nécessaire. Le plus ? Je vais pouvoir prendre mon jouet très discret au boulot ce qui m’évite en plus de surcharger mon sac à dos de documents, porte-document et autres stylos. Dorénavant ma première lecture se fera sur iPad, la deuxième sur papier en reportant toutes mes annotations avant de préparer les notes qui me seront utiles pour les révisions.

Je peux le dire à présent : grâce à mes études l’achat de mon iPad est amplement justifié et ma conscience se voit rassérénée 🙂