Archives

Minute d’apaisement

Ce mercredi soir, en promenant le chien, je me suis arrêtée un moment pour apprécier le son des grillons et j’ai décidé de partager avec vous cette minute de grand calme. Et puis j’ai entendu également le chant de ces petits oiseaux, dont j’ai oublié le nom, qui nichent dans les champs. Et ce bruit étrange (à la 56e seconde), jamais entendu auparavant. Si quelqu’un sait de quel insecte/animal il s’agit, je suis intéressée.

J’aime toute cette verdure, c’est un régal pour les yeux. Au milieu on trouve quelques coquelicots et autres fleurs de couleurs. Que j’aime la campagne.

Et pour ceux que la campagne stresse, concentrez-vous sur le bruit de fond : c’est l’autoroute (que l’on entend ou pas selon le sens du vent). L’agitation n’est jamais loin.

Et pour terminer en musique, je vous propose Nancy Sinatra & Lee Hazlewood avec Some Velvet Morning

Dimanche en images

20200410_1722182326225064676266127.jpg

Le chemin vers la clairière que les citadins ne connaissent pas. Ici, pas de cyclistes ou de nombreux promeneurs. Le calme règne.

20200410_1719514323854108185961483.jpg

Le long du chemin avec au loin mon petit village envahit ces jours alors que d’habitude il est tellement calme.

20200410_1729084384584181593016028.jpg

J’aime bien voir ces vieilleries

20200411_095044188370042930440315.jpg

Les arbres bourgeonnent, j’adore.

 

Météo

Vendredi, nous avons eu droit à des pluies torrentielles accompagnée d’une forte bise. Certains champs sont inondés, des villages à peine plus élevé que le mien sont sous la neige. J’étais contente de ne pas devoir aller travailler, mes cinq minutes en scooter auraient réussi à me transformer en loque mouillée. Il y a bien eu une légère accalmie durant l’après-midi et j’en ai profité pour promener le chien en compagnie d’une amie.

20191214_140037.jpg

Samedi, c’est le bruit des objets qui volent en tout sens qui m’a réveillée. Les vents tempétueux étaient de sortie. Ca n’a pas duré longtemps, une à deux heures, mais c’était suffisant pour créer quelques dégâts. Avec toute la pluie tombée ces derniers jours, le sol est mou et le vent n’a eu aucune difficulté à faire tomber les arbres les plus faibles. Le feuillage de celui ci-dessous est retenu par les branches des autres arbres mais il va bien finir par basculer.

20191214_141221.jpg

La route est fermée car plus loin, un arbre est couché et barre le chemin. Mon village est situé en-haut d’une petite colline et aucune voie principale ne passe par là. Pourtant, beaucoup de conducteurs pressés préfèrent emprunter cette route qui leur fait gagner au moins deux minutes. Vous pensez bien que ce n’est pas un panneau « interdit » qui va les retenir puisqu’il y a de la place à côté pour passer et encore moins le deuxième, plus loin, posé au milieu du passage. Tel ce conducteur d’un gros 4X4 qui le contourne en passant dans la boue, très fier de lui…et repasse en sens inverse moins d’une minute après… S’il y a deux panneaux, deux !!! à trois cents mètres de distance, c’est pour vous éviter de faire demi-tour. C’est incroyable le nombre de personne qui ne respectent absolument plus rien…

20191214_141322.jpg

Et pour terminer en musique, je vous propose Neil Macarthur avec She’s not there

Cendrillon

Que les choses soient claires, je ne vais pas parler du prince charmant. Ce con s’est pris les pieds dans le tapis en voulant venir à ma rencontre. Lorsqu’il a repris connaissance, les médecins n’ont pu que constater une amnésie irréversible. Sujet clos.

20190825_101128

Non, je vais vous parler de citrouille. C’est en me promenant avec le chien que j’en vois une poindre sur un tas de fumier.

20190825_194826

L’agriculteur m’explique que certaines personnes jettent leur compost sur le fumier (ce qui est autorisé) et qu’un habitant avait visiblement des restes de courge et ses graines.

20190825_194802

Ce printemps, les agriculteurs ont déplacé une partie du fumier et l’ont posé à côté d’un champ. Et là, tranquillement, les graines de courges ont donné des fleurs qui se sont transformées en légumes.

20190825_101321

J’adorais passer et les voir grossir. La nature est tellement merveilleuse. Mais voilà, le fumier n’avait pas été déplacé par hasard. Il devait servir d’engrais naturel plus tard dans l’année. Le moment était venu de l’étaler dans les champs.

20190825_194726

L’agriculteur m’a prévenue que si je voulais prendre des photos, c’était maintenant ou jamais. Bêtement, je me suis contentée de mon smartphone qui donne quand même de moins bons résultats qu’un appareil. Les courges ne sont plus…

A partir de cet automne, j’irai régulièrement jeter diverses graines dans le fumier pour voir ce que ça donnera l’été suivant 😂.

Et pour terminer en musique, je vous propose Kianja avec Glory

Printemps

20190421_123202

Il a fait un temps un poil tristounet ce dimanche. J’ai profité d’un léger soleil pour prendre quelques photos.

J’adore ces couleurs printanières.

20190421_124355

Et je crois que lui aussi…

Et pour terminer en musique je vous propose Love is a Battlefield de Pat Benatar.

Pâques – Notre planète

20190420_183417

Aujourd’hui c’est Pâques. Je ne sais pas ce que vous faites de particulier mais moi, rien. Je suis à la maison avec mes deux terreurs.

Demain c’est lundi, et pourtant, il ne faudra pas se lever pour aller bosser. Ça c’est génial. Si vous vous ennuyez, il y a l’excellent documentaire Our Planet à regarder. Les images sont grandioses et je regrette de ne pas avoir un écran géant pour les admirer. Pour vous convaincre, je vous mets le lancement ici.

Si vous avez accès aux programmes de la BBC1 et de la fonction replay, il y a un documentaire de David Attenborough qui a été diffusé jeudi et intitulé Climate Change – the Facts.

Et pour terminer en musique, je vous propose un vieux truc que j’ai dans la tête. Haddaway avec What is love ?

 

Derborence

P1070020

Pour continuer à faire le plein de couleurs, j’ai appelé mon amie Kyiane pour lui demandé si elle m’accompagnait pour une balade en Valais. Comme elle a accepté, nous voici donc à Derborence; une amie y était dernièrement et elle m’a fait envie avec ses photos donc à mon tour de profiter de ce magnifique paysage. Il faisait très chaud ce jour-là mais l’eau est gelée.

P1070023P1070014

Après avoir fait le tour du lac, nous somme montées un bout vers les éboulements de pierres. Mais j’avais beaucoup trop chaud et le chemin était en plein soleil. De plus, il était barré un peu plus loin avec une déviation. Excuse parfaite pour abandonner la montée.

P1070034P1070006

Nous avons repris ensuite la voiture pour nous rendre à la digue du Godey, à cinq minutes de route environ.

P1070062P1070067

La photo ci-dessus est prise en redescendant de la digue.

La question que nous nous sommes posées : « Est-ce de la neige sur les sommets des montagnes ou du calcaire? »

P1070072

Il nous a fallu environ deux heures de route pour arriver dans ce coin féérique. La route entre Conthey et Derborence est un cauchemar. Je crois avoir conduit à 30km/h tout le long. Mais franchement, je le referai.

P1070012

Et pour terminer en musique je vous propose une musique de James Horner composée pour le film Avatar quand Jake vole pour la première fois.