Archives

Semaine en images

20190910_151552

Hauts de Lausanne

20190913_152934

Cirque national

P1070367

Vendredi 13

P1070374P1070387

20190914_123718

Uni à Lausanne

Et pour terminer en musique, je vous propose James Blunt avec Cold

Advertisements

Derborence

P1070020

Pour continuer à faire le plein de couleurs, j’ai appelé mon amie Kyiane pour lui demandé si elle m’accompagnait pour une balade en Valais. Comme elle a accepté, nous voici donc à Derborence; une amie y était dernièrement et elle m’a fait envie avec ses photos donc à mon tour de profiter de ce magnifique paysage. Il faisait très chaud ce jour-là mais l’eau est gelée.

P1070023P1070014

Après avoir fait le tour du lac, nous somme montées un bout vers les éboulements de pierres. Mais j’avais beaucoup trop chaud et le chemin était en plein soleil. De plus, il était barré un peu plus loin avec une déviation. Excuse parfaite pour abandonner la montée.

P1070034P1070006

Nous avons repris ensuite la voiture pour nous rendre à la digue du Godey, à cinq minutes de route environ.

P1070062P1070067

La photo ci-dessus est prise en redescendant de la digue.

La question que nous nous sommes posées : “Est-ce de la neige sur les sommets des montagnes ou du calcaire?”

P1070072

Il nous a fallu environ deux heures de route pour arriver dans ce coin féérique. La route entre Conthey et Derborence est un cauchemar. Je crois avoir conduit à 30km/h tout le long. Mais franchement, je le referai.

P1070012

Et pour terminer en musique je vous propose une musique de James Horner composée pour le film Avatar quand Jake vole pour la première fois.

Bulle d’air

Alors que j’étais en vacances depuis plusieurs jours déjà, je n’arrivais pas à me débarrasser de mon stress. Et puis une petite marche de cinq heures dans un paysage magnifique aura réussi à me calmer.

C’est avec Kiyane et mon petit lion que nous sommes partis pour une balade d’environ 17km. Au programme, les gorges de la Jogne et le tour du lac de Montsalvens.

Nous nous sommes parqués à Broc, au départ des gorges. Nous avons mis environ une heure dix pour arriver au barrage (45 minutes au retour). Nous avons croisé du monde mais sans que ce soit pour autant la foule. Nous nous sommes arrêtés régulièrement pour prendre des photos et admirer le paysage.

Gorges de la JogneGorges de la Jogne

La promenade n’est pas particulièrement compliquée, avec des petites montées et des descentes. En revanche, pour arriver au barrage, il y a une énoooorme montée et moi je souffre dans ces cas-là. Autant je peux marcher des heures sans problème, autant une petite montée et je sue comme une malade et cherche désespérément mon souffle. Nous arrivons tout en-bas des gorges et il faut grimper pour arriver au sommet du barrage.

Gorges de la JogneGorges de la Jogne

Nous avons fait une pause de 30-45 minutes pour avaler notre pique-nique avant de nous lancer pour les trois heures du tour. Sur la rive gauche nous longeons le lac et admirons sans cesse cette eau d’une couleur magnifique. Au bout du lac nous traversons ce pont de 60 mètres. J’ai détesté, il bouge beaucoup trop à mon goût et le chien dans mes bras n’était pas rassuré donc il fallait bien le tenir et je ne pouvais donc pas m’accrocher aux barrières. Sur le retour, nous avons encore droit à un peu de vue sur le lac avant de nous enfoncer dans les prés puis l’alpage.

Lac de MontsalvensLac de MontsalvensLac de Montsalvens

Nous avons longé des prés avec toujours des arbres qui nous protégeaient heureusement du soleil. Il y avait un peu de chemin à faire sur le goudron mais ça allait. Ensuite a débuté la grosse montée vers l’alpage. J’ai souffert et pourtant nous étions constamment à l’ombre dans la forêt. Pour moi c’était long, c’était difficile mais je ne regrette absolument pas parce que c’était également calme (nous avons croisé très peu de gens) et ça sentait bon (ça c’est quand j’arrivais souffler) ! Et une fois au sommet, la vue est magnifique. Toute cette étendue d’herbe et les montagnes autour, ça j’aime. Et qui dit sommet, dit descente ! Il y a bien eu encore quelques montées mais ça allait. Nous avons fini par rejoindre à nouveau le lac où nous avons fait une courte pause pour manger un morceau avant de reprendre le chemin des gorges et retourner à la voiture.

Lac de MontsalvensLac de Montsalvens

Et pour terminer en musique je vous propose une chanson de A-ha Minor Earth Major Sky. Alors que je conduisais dans les grandes plaines canadiennes et traversais d’immenses forêt seule au volant de ma voiture de location, j’écoutais cette chanson que j’associe à présent à la beauté du paysage.

1 km à pied, ça use, ça use…

Lorsque j’étais à la Barillette en train de manger ma délicieuse fondue, j’observais les gens qui arrivaient à pieds et me disais qu’ils étaient fous, que la voiture était bien pratique pour la montée. Quelques jours plus tard, je montais à la Barillette à pieds depuis St-Cergue. Vous en déduisez ce que vous voulez…

Il faisait un peu frais en-hauteur ce jour-là : 12 degrés à la sortie de la voiture avec un petit vent frisquet. Brrr mais idéal pour la montée. Moi qui souffre tellement dès qu’il faut faire un effort en pleine chaleur, cette température me convenait parfaitement. Du coup j’ai presque marché sans difficulté. Je manque un peu de souffle quand même donc par moment…j’étais obligée de me taire 😂. Nous avons effectué la montée tranquillement en une heure et demie. Une fois sur les hauteurs, nous avons pique niqué en profitant de ce merveilleux paysage tellement apaisant pour moi. Nous sommes ensuite allés boire un thé au restaurant avant d’attaquer la descente, bien raide par endroits. Mes cuisses et mes mollets ont souffert.

La balade fait environ 10 km. Il existait auparavant un Télésiège qui montait jusqu’aux pieds du restaurant. Ce n’est plus le cas depuis 1990.

 

P1060142.JPG

P1060147.JPG

P1060148.JPG

P1060151.JPG

P1060153.jpg

P1060157.jpg

 

Et pour terminer en musique, je vous en propose une que j’aime beaucoup, à savoir celle du générique de BoJack Horseman.

Balade Montreux-Villeneuve

Capture d_écran 2017-09-05 à 18.27.26

Aujourd’hui j’ai décidé de profiter de mon abonnement aux transports publics du canton de Vaud qui me coûte un bras. Départ à 9h avec le bus pour m’emmener à la gare. Puis 50min de train jusqu’à Montreux. Là j’ai prévu de faire la petite balade à pieds le long du lac jusqu’à Villeneuve : 5km. Chaque fois que je prends le train ou la voiture et que je passe dans cette région, je me dis qu’il faut que je fasse ce bout de trajet à pieds. Voilà qui est fait. J’ai mis 1h45 et encore, je ne me suis pas trop arrêtée pour les photos. Je n’en ai pris que 75 !

Comme je l’ai déjà dit, j’aime observer l’eau donc là j’étais ravie. Les couleurs étaient magnifiques. Le soleil était présent…et la chaleur un peu trop à mon goût. Il n’y avait pas trop de monde sur le chemin, ce qui était franchement agréable. J’ai juste eu un peu de peine à ne pas avoir de Japonais sur les photos du château…

P1060057P1060059P1060061P1060062P1060072P1060089P1060097P1060110P1060121

Une fois arrivée à Villeneuve j’ai pris le bus pour retourner à Montreux et chercher un endroit où manger, j’étais affamée. Je voulais une pizza mais le seul endroit où j’ai vu qu’ils en proposaient, j’ai réalisé que finalement je pouvais m’en passer. J’ai opté pour un pub qui proposait des hamburgers avec des produits de la région. La terrasse n’était pas très accueillante et il y avait une femme qui fumait. Mais j’avais faim et un fort besoin d’aller aux toilettes. En entrant, j’ai eu l’agréable surprise de constater qu’il y avait une deuxième terrasse, orientée côté lac celle-ci, et non fumeur. Les toilettes étaient propres, le hamburger délicieux et la vue magnifique.

 

Et pour terminer en musique, je ne sais pas trop que vous proposer alors je jette un coup d’oeil sur mes vieilleries et je tombe sur Espen Lind avec Lucky for you

Léger comme l’air

Aujourd’hui j’opte pour un message léger. D’une part parce que je ne sais pas de quoi parler et d’autre part parce que j’ai bossé sur mes statistiques de course que ça m’a pris un temps fou et que j’ai dû laisser mes lectures passionnantes de côté.

Alors voici quelques photos prises ce soir lors de ma balade avec le chien…

P1050480

P1050490

P1050495

P1050482

P1050514

P1050500

P1050516

P1050517

Ma première balade à la Dôle

En ce 10 juillet 2014, il fait 13° à 16heures de l’après-midi. Il n’y a aucun doute, nous sommes bien en été ! Comme j’ai besoin d’un peu de soleil (et beaucoup de tisane contre la toux que je traîne depuis deux semaines), je replonge dans mes photos ensoleillées et c’est pourquoi je vais vous parler de ma première balade en montagne.

Je venais d’acheter mes chaussures de marche et j’étais impatiente de pouvoir les tester. Un dimanche, au lieu de m’ennuyer à la maison, j’ai pris mes affaires, le chien et nous sommes partis en montagne. J’avais repéré une balade qui devait prendre environ 25 minutes.

J’étais ravie de mon initiative et Wally semblait content de se balader librement dans les pâturages. Le début de la balade était facile et agréable. Puis la chose évidente à laquelle je n’avais pas pensé, c’est que pour arriver si haut en si peu de temps, il faut monter, monter sans détour ! L’ennui était qu’une fois la montée débutée, il n’était pas vraiment possible de m’arrêter pour reprendre mon souffle. En effet, il s’agissait d’emprunter un petit sentier sur lequel on croise à peine. Et s’arrêter en pleine pente n’était pas très agréable. Ce fut donc tant bien que mal que je continuai à grimper avec de plus en plus de difficulté. Je manquai cruellement de souffle et il faisait une chaleur étouffante. Puis Wally s’est rapidement fatigué à force de sauter d’un caillou à un autre. Ce fut épuisée, rouge écarlate, avec le chien dans les bras que je terminai mon ascension.

A peine repéré un petit carré d’herbe que je me suis effondrée dessus et ai posé mes pieds en hauteur, appuyés sur un rocher. Je vis vingt mille étoiles et fus à deux doigts de partir dans les pommes. Wally, quant à lui, bien remis de sa balade dans mes bras, s’est échappé pour aller dire bonjour à d’autres chiens. Au bout de dix minutes j’ai repris enfin mes esprits et suis allée au cabanon, le but de ma promenade. Une fois sur place, j’étais très fière de moi et ai pris tout mon temps pour apprécier la vue. J’ai mis cinquante minutes au lieu de vingt-cinq pour arriver au chalet et vingt pour redescendre (c’était très casse gueule). Ce que je ne savais pas encore, c’est que le lendemain je m’apprêtais à faire une randonnée de près de sept heures…

But de la promenade

But de la promenade

P1040436a

Le début de la montée, je souriais encore !

Le début de la montée, je souriais encore !

P1040429

Rocher salvateur à la fin de la montée…

P1040438

J'adore ces montagnes!

J’adore ces montagnes!

Voui, j'ai bien marché :-)

Voui, j’ai bien marché 🙂

Des chamois

Des chamois

Châlet et but de la promenade

Châlet et but de la promenade

 

Descente de cet horrible chemin

Descente de cet horrible chemin

Un chien KO !

Un chien KO !