Tag Archive | A-Ha

Big Five

L’idée de mon sujet du jour est venue lorsque j’ai lu un article sur le site NPR qui traitait du test de personnalité Big Five. J’ai étudié un peu ce test lors de mon cours de psychologie différentielle et j’ai survolé un autre test de personnalité, le NEO-PI3 lors de mon cours de psychométrie. Dans les deux cours, les profs ont insisté sur le fait que faire passer ces tests, ça s’apprend. Tendre la feuille au patient et le regarder répondre c’est une chose, mais interpréter les résultats en est une autre.

20190711_131510.jpg

Comme vous pouvez le voir ci-dessus, voici mes résultats au Big Five (le lien du test est donné sur l’article NPR). J’ai passé ce test en vitesse, en me focalisant pour chaque genre de questions sur UN truc extrême, histoire d’avoir une idée de ce que cela pouvait donner. Mais tout en répondant aux diverses questions, j’ai vérifié que j’étais consistante dans mes réponses. Parce qu’une question apparaît généralement plusieurs fois, formulée de façon différente. J’ai ri quand j’ai vu qui je suis « vraiment ». Il est clair que si je me présente pour un poste et que ce genre de résultat apparaît, jamais je ne trouverai de nouvelle place. Mais je sais comment sont créés ces tests, et je sais donc comment obtenir des scores qui plairont à un futur employeur. Si je reprends mon cas, je suis très consciencieuse dans mon travail, c’est toujours ressorti comme point positif par mes divers chefs. Hors, si l’on se contente de regarder le graphique ci-dessus, je suis limite désorganisée. En fait, j’ai donc répondu « tout à fait » aux questions qui me demandaient si j’étais bordélique. Ce qui est vrai, chez moi. De même, pour le côté désagréable, je déteste le service à la clientèle, ce que je fais actuellement. Donc oui, j’ai répondu que les gens me cassaient les pieds. De plus, je suis extrêmement nerveuse. Par comparaison, ma collègue ne l’est pas. Il ressort que je devrais avoir peur des clients et des situations inhabituelles au travail. Ce n’est absolument pas le cas, je n’ai pas peur de dire « non » et j’aime prendre des responsabilités. L’exact contraire de ma collègue.

Voilà pourquoi il faut faire attention avec les tests. Comme nous l’expliquait un prof, parfois des clients peinent à répondre à des questions lors des tests de QI. Ils n’obtiennent pas de point à ces questions mais le psychologue va discuter ensuite avec lesdits clients pour savoir ce qui les a bloqués. La réponse donnée va entrer dans le rapport d’évaluation. Tout n’est pas noir ou blanc. Et malheureusement, de nombreuses personnes non formées font passer des tests et se contentent de la cotation finale pour les résultats. Le prof qui fait passer des QI explique qu’il lui faut environ 2h pour évaluer les résultats et rédiger son rapport. Il ne se contente donc pas de noter pour la mémoire, le client a obtenu 30/35 et a donc une bonne mémoire ! Ça va un peu plus loin.

Et comme l’explique une personne dans l’article mentionnée, pour les questions relatives au temps, si elle passe le test aux USA, ces questions seront très importantes alors que si elle le passe dans son pays d’origine, au Kenya, le temps n’est vraiment pas une priorité pour ses habitants et les questions y relatives obtiendront des réponses différentes. Du genre, « Etes-vous toujours à l’heure », obtiendra un grand OUI aux USA et un « non » au Kenya. Est-ce à dire que cette personne a une double personnalité ???

J’ai également l’exemple d’une personne qui a dû passer un test de personnalité pour entrer dans une école de nutrition, son rêve. Elle a été recalée. Le test fait ressortir qu’elle n’est pas faite pour ces études/ce métier. Mais, comme beaucoup de futurs élèves se sont désistés, elle a finalement été acceptée. Elle a terminé ses trois ans d’études en étant parmi les meilleurs de sa volée, si ce n’est la meilleure (je ne lui ai pas demandé, ça la gêne). Tous ses stages se sont très bien passés et les clients l’ont adorée. Aujourd’hui elle travaille dans le domaine qui lui plaît. Comment le test s’est-il trompé à ce point ? Comme il est indiqué dans l’article, c’est mieux si c’est quelqu’un qui nous connaît très bien qui le complète à notre place.

Pour terminer, je ne suis pas si ouverte aux nouvelles expériences que les résultats semblent indiquer : ne me faites pas manger un truc d’apparence bizarre, je ne suis pas tentée par un saut en parachute ou par une expérience psychédélique. Et je vous rassure, je ne mords pas !

Et pour terminer en musique, je vous propose A-Ha avec Crying in the rain

Around my heart

La fille de ma collègue est partie en week-end à Londres pour assister à un concert de son idole. Elle avait même payé pour pouvoir se faire photographier avec la star. Sa fille est déçue de sa photo car elle ne se trouve pas belle dessus et nous on a ri bêtement en pensant aux « soucis » de ces ados. Puis nous avons basculé sur nos souvenirs d’adolescence.

Alors moi j’avais toute mon attention centrée sur le groupe A-Ha que je n’ai jamais vu en concert. Il y avait bien sûr le chanteur Morten (à gauche sur la première photo) mais j’aimais tout particulièrement le préposé aux claviers, Mags (au milieu sur la première photo). Le troisième larron ne m’a jamais plu. J’ai cherché une photo actuelle et ma foi, les deux qui me plaisaient ne dormiraient toujours pas dans la baignoire et le 3e ne me plaît décidément pas. J’aimais, et j’aime toujours, la voix du chanteur. Certaines de leurs chansons me font encore planer. Mais à côté de A-Ha, il y avait la chanteuse Sandra !

Comme je la trouvais belle…qu’est-ce qu’elle chantait bien (en vrai, elle ne sais pas chanter, c’est que du playback)….comme elle s’avait s’habiller ! Moi, la petite adolescente maigrichonne et translucide rêvais de ressembler à la vedette allemande. J’avais également de longs cheveux que je faisais boucler pour m’approcher un peu plus de mon idole. Je connaissais bien entendu toutes ses chansons par coeur et je passais des heures à regarder ses clips vidéos que j’enregistrais sur cassettes VHS. Comme elle était célèbre, le magazine allemand pour les jeunes Bravo publiait régulièrement des articles sur elle; ceci m’obligeait à améliorer mon vocabulaire dans cette langue que je n’aimais pas.

J’ai cherché une photo actuelle pour illustrer mon article. Mais que s’est-il passé ??? Comme je suis heureuse de ne pas lui ressembler du tout aujourd’hui 😂. Liftée, en surpoids avec de faux seins énormes ! Alors oui, j’ai des rides qui apparaissent, mais je ne fais pas encore petite vieille. J’ai un ou deux kilos en trop mais c’est tout. J’ai un visage fin sur lequel on voit bien mes jolies fossettes. Je n’ai pas une grosse poitrine, loin de là, mais je préfère ce que j’ai. Quant aux cheveux, j’ai choisi de les avoirs courts à présent car ça me correspond mieux. Je n’arrive pas à me rendre compte sur la photo si les siens sont de qualité ou non. Les miens, oui ! Bon OK, elle a certainement encore un bon compte en banque, moi pas, jamais eu. Mais que je suis contente de la personne que je suis devenue quand je la vois aujourd’hui…Yes, grâce à elle, je peux enfin dire quelque chose de positif sur moi 😊.

Et pour terminer en musique je vous propose Sandra avec Heaven can wait chanson que j’ai tant chantée. Et le maxi 45t était tellement bien !

Bulle d’air

Alors que j’étais en vacances depuis plusieurs jours déjà, je n’arrivais pas à me débarrasser de mon stress. Et puis une petite marche de cinq heures dans un paysage magnifique aura réussi à me calmer.

C’est avec Kiyane et mon petit lion que nous sommes partis pour une balade d’environ 17km. Au programme, les gorges de la Jogne et le tour du lac de Montsalvens.

Nous nous sommes parqués à Broc, au départ des gorges. Nous avons mis environ une heure dix pour arriver au barrage (45 minutes au retour). Nous avons croisé du monde mais sans que ce soit pour autant la foule. Nous nous sommes arrêtés régulièrement pour prendre des photos et admirer le paysage.

Gorges de la JogneGorges de la Jogne

La promenade n’est pas particulièrement compliquée, avec des petites montées et des descentes. En revanche, pour arriver au barrage, il y a une énoooorme montée et moi je souffre dans ces cas-là. Autant je peux marcher des heures sans problème, autant une petite montée et je sue comme une malade et cherche désespérément mon souffle. Nous arrivons tout en-bas des gorges et il faut grimper pour arriver au sommet du barrage.

Gorges de la JogneGorges de la Jogne

Nous avons fait une pause de 30-45 minutes pour avaler notre pique-nique avant de nous lancer pour les trois heures du tour. Sur la rive gauche nous longeons le lac et admirons sans cesse cette eau d’une couleur magnifique. Au bout du lac nous traversons ce pont de 60 mètres. J’ai détesté, il bouge beaucoup trop à mon goût et le chien dans mes bras n’était pas rassuré donc il fallait bien le tenir et je ne pouvais donc pas m’accrocher aux barrières. Sur le retour, nous avons encore droit à un peu de vue sur le lac avant de nous enfoncer dans les prés puis l’alpage.

Lac de MontsalvensLac de MontsalvensLac de Montsalvens

Nous avons longé des prés avec toujours des arbres qui nous protégeaient heureusement du soleil. Il y avait un peu de chemin à faire sur le goudron mais ça allait. Ensuite a débuté la grosse montée vers l’alpage. J’ai souffert et pourtant nous étions constamment à l’ombre dans la forêt. Pour moi c’était long, c’était difficile mais je ne regrette absolument pas parce que c’était également calme (nous avons croisé très peu de gens) et ça sentait bon (ça c’est quand j’arrivais souffler) ! Et une fois au sommet, la vue est magnifique. Toute cette étendue d’herbe et les montagnes autour, ça j’aime. Et qui dit sommet, dit descente ! Il y a bien eu encore quelques montées mais ça allait. Nous avons fini par rejoindre à nouveau le lac où nous avons fait une courte pause pour manger un morceau avant de reprendre le chemin des gorges et retourner à la voiture.

Lac de MontsalvensLac de Montsalvens

Et pour terminer en musique je vous propose une chanson de A-ha Minor Earth Major Sky. Alors que je conduisais dans les grandes plaines canadiennes et traversais d’immenses forêt seule au volant de ma voiture de location, j’écoutais cette chanson que j’associe à présent à la beauté du paysage.

Découvertes musicales…ou pas !

Dans ma jeunesse, il y a un groupe pop qui retenait toute mon attention : A-Ha. Je me vois encore déballer leur nouveau 33t d’alors, Scoundrel days, le poser avec précaution sur mon tourne-disque, brancher mon casque, respirer un bon coup et découvrir leurs nouvelles chansons avec une certaine joie mêlée d’appréhension. Je me souviens avoir été surprise de la voix grâve du chanteur qui avait pour habitude de chanter dans les hauteurs.

Pourquoi je vous parle de ce groupe ? Parce que je découvre dans les nouveautés proposées par Qobuz un nouvel album de mon ancien groupe fétiche ! Ni une ni deux, je l’écoute. Hélas, quelle déception…Des musiques sirupeuses avec une voix qui ne me fait absolument pas vibrer. Je suis déçue.

Je regarde alors les autres nouveautés et je vois que Duran Duran sort également un nouvel album Paper Gods. J’aime bien ce groupe et la voix du chanteur me plaît. Hop, je charge les chansons et les écoute au boulot. Je n’aime pas tout mais dans l’ensemble je suis satisfaite. Simon Le Bon a toujours la même voix mais, heu, plus du tout le même physique 😧 !

A part ça, je suis toujours aussi dingue de Muse malgré les années qui passent. Car oui, cela fait déjà depuis 2006 que je les écoute…