Tag Archive | Arnaldur Indridason

Lectures 10, 11 & 12

20190317_083040.jpg

J’avais un marque-page dans le livre. Apparemment, je l’avais déjà commencé, puis abandonné, il y a des années. Cette fois-ci je suis allée au bout, mais avec peine. Il me faut parfois un moment, à chaque début de chapitre, pour savoir avec quel personnage je me retrouve. Ça me dérange.

Dans la quatrième de couverture, on apprend que « derrière ce mariage heureux se cache un drame qui a marqué à jamais tous les membres de sa famille ». J’en suis au deux tiers du livre et je ne vois pas de quel drame il s’agit. La grand-mère est en phase terminale d’un cancer. Nous apprenons que le grand-père a eu une liaison il y a fort longtemps, ce qui est le prétexte à raconter une autre histoire dans l’histoire. La petite-fille a vécu une rupture difficile mais je n’en sais toujours pas plus à ce stade de ma lecture. Bref, je m’ennuie.

J’ai terminé. Ma réaction ? Bof…

20190404_184029.jpg

Le Jour d’avant de Sort Chalandon. Très beau roman qui rend hommage aux hommes morts dans la fosse Saint-Amé de Liévin-Lens à la suite d’un coup de grisou, le 27 décembre 1974.

Nous sommes avec Michel, jeune frère d’un homme de la mine, mort quelques jours après ses compagnons. Nous apprenons l’histoire de Michel, qui est parti à Paris pour fuir les terres de son enfance. Il y revient en 2014. Puis il y a un procès et des vérités auxquelles on ne s’attend pas qui sortent. Roman coup de poing. Véritable coup de coeur. ❤️

20190410_183839

Apparemment, j’avais déjà tenté de lire un roman d’Arnaldur Indridason que j’avais trouvé indigeste. Mais ce n’est pas le cas de celui-ci La Rivière noire. Les conditions de lecture sont peut-être aussi différentes : au lit, bourrée de microbes, un cerveau qui avance au ralenti. Toujours est-il que j’ai trouvé l’histoire sympa à lire : un violeur est retrouvé mort égorgé alors qu’apparemment, il venait de se trouver une nouvelle victime. L’enquête avance lentement mais la policière en charge du dossier ne baisse pas les bras. Se lit vite et facilement. S’oublie tout aussi rapidement.

Et pour terminer en musique, je vous propose Patrick Fiori et Tommy avec J’espère que tu vas bien

Lectures d’été

20150806_175945

J’ai décidé de me lancer dans des lectures grand public pour l’été sans pour autant choisir des daubes. J’ai vu que Henning Mankel a ressorti un livre avec son héros Kurt Wallander. Evidement que je l’ai acheté et dévoré. J’étais très déçue lorsqu’il a fait « mourir » son personnage; Wallander finit vieux et souffre d’Alzheimer. Mince, plus aucune suite possible. Et là je vois un livre avec des petites histoires qui retrace la vie de Kurt AVANT qu’il ne soit le fameux policier d’Ystad, petite ville de Suède.

J’ai acheté un roman de Arnaldu Indridason Hiver arctique. J’ai souvent entendu du bien de cet auteur alors je me suis lancée…et me suis fait mal ! J’ai arrêté après une vingtaine de pages. Très très très mal écrit. Je ne sais pas si c’est lié à l’auteur ou au traducteur mais l’écriture est poussive et pénible à lire. De plus je trouve que le sujet du racisme est très mal introduit et mal étayé. Bref, je ne vais pas plus loin.

Umberto Eco j’aime. J’espère simplement prendre du plaisir avec ce cours roman qu’est Numéro Zéro. On verra bien.

Et à force « d’entendre » DrCaSo en parler, j’ai décidé de me lancer dans un Kathy Reichs. J’ai opté pour la version originale afin d’éviter toute traduction hasardeuse. Je mets toutes les chances de mon côté 🙂

Et là je me suis lancée dans Profanation de Jussi Adler-Olsen, auteur que je ne connais pas. Ce sont normalement mes lectures de métro et pause de midi mais ce livre-là je l’ai amené à la maison : je veux connaître la suite des événements rapidement; ce roman me plaît !

Il me reste deux semaines et trois jours avant la reprise des cours et donc trois livres. Ca devrait jouer s’ils sont les trois passionnants !