Tag Archive | Bastille

Evadons-nous un peu

Comme je suis en train de me prendre la tête avec mes statistiques, que mon moral fluctue un peu trop, que les nouvelles sont mauvaises, j’ai décidé de faire une pause zen.

Alors voici quelques photos et une musique qui me détendent.

J’aurais pu regarder ces chatons dormir durant des heures…

20200426_1144244519879843193196107.jpg

Sur le chemin, entre la gare et le garage où j’allais récupérer ma voiture, j’ai vu ce parterre de fleurs au bord de la route. Il pleuvait mais malgré cela, j’ai ressenti le besoin de m’arrêter pour l’admirer.

20200428_1424252372847074633113553.jpg

Un vieux pommier en fleurs. Il donne en général de minuscules pommes farineuses.

20200419_1645375762338735335538366.jpg

J’adore la lumière du soir quand il y a des nuages.

20200423_1801536415858906021871223.jpg

Et pour terminer en musique, je vous propose Bastille avec Weight of Living pt.II C’est la première chanson entendue un matin de cette semaine en allant travailler et j’ai réalisé qu’elle me mettait de bonne humeur (si on ne fait pas attention au sens des paroles). Alors je partage. J’adore cette chanson que je peux écouter en boucle…

Petit questionnaire de Mme la Psy

C’est reparti pour le bilan de la semaine :

Citer une chose de positive que j’ai faite  :
J’ai fait l’inventaire de mes 45tours/33 tours/Maxi. Il me reste plus qu’à vérifier s’ils sont rayés ou non…

Citer une chose de positive qui m’est arrivée :
Il m’est arrivé un petit truc tout simple mais je ne vais pas en parler ici, désolée…

Citer un petit objectif à atteindre  (ne pas oublier de se féliciter lorsqu’il sera accompli) :
Ne pas dépasser une plaque de chocolat dans la semaine ! Nan, ça c’est trop difficile et pas très positif. Me préparer au moins deux repas au lieu d’opter pour des sandwiches.

J’ai consacré au moins 30 minutes à ne penser qu’à moi et ça m’a fait du bien. J’ai fait quoi ?
J’ai dormi ? Je suis allée chez le coiffeur 💇‍♀️.

Nous possédons cinq sens et ils peuvent tous nous apporter quelque chose de bénéfique.
Alors qu’est-ce que j’ai vu qui ma plu ?
Un épisode de « The Crown ».

Qu’est-ce que j’ai respiré qui m’a apaisée ?
La bougie parfumée « velouté de prune » qui brûle dans mon salon.

Qu’est-ce que j’ai entendu qui m’a relaxée ?
Les « nouvelles » chansons de Bastille…

Qu’est-ce que j’ai goûté qui m’a apporté une dose de bonheur ?
Un dessert aux vermicelles.

Qu’est-ce que j’ai touché qui m’a calmée ?
L’intérieur de mon nouveau collant de jogging qui est tout doux.

Et pour terminer en musique, je vous propose Bastille avec Comfort of Strangers

Elle me l’fait pas dire…

Elle me fait parler la gredine

Aujourd’hui je me sens : morose, c’est la période…

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : ma copine de jogging. (On est dimanche matin quand je réponds à cette question)

J’ai été super contente de : réussir à garder mon appartement propre depuis une semaine. C’est quand même super agréable.

Ça m’a franchement énervé de : voir ce petit con dans le train qui laisse tous les matins le gobelet de son café sur le siège en partant. J’aimerais oser lui dire qu’il oublie quelque chose…

Ma conversation/situation surréaliste de la semaine : La machine est cassée, tu pourrais quand même faire quelque chose pour qu’elle fonctionne à nouveau !

Je suis grognon : Oui…et non. Ma collègue a décidé de ne plus m’adresser la parole. Ça a débuté la semaine dernière. Elle est restée une semaine sans parler à sa fille en disant que ça lui servait de leçon. J’avoue que c’est une attitude qui me dépasse complètement. J’ai pris un livre pour passer le temps. Faut que j’en prévoie un autre pour demain, j’arrive déjà au bout.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : payer aussi cher l’abonnement pour des trains qui n’arrivent quasiment plus jamais à l’heure ? (OK, ce soir je suis arrivée à l’heure. C’est juste pour me faire mentir !)

C’est exquis de : manger du pain/fromage avec un petit verre de vin.

Ça me rend extatique : de me gaver de sushis.

En ce moment je lis : Journal d’une psychothérapeute de Sylvie Tenenbaum.

Je dis « respect » à :  ces contrôleurs dans le train qui doivent se faire insulter en permanence parce que la Direction préfère investir dans ses gros salaires plutôt que dans les infrastructures et engager du personnel avec un salaire décent.

Je ne résiste pas à : mes chips qui calment mon humeur (mangé que 3 ce soir, juste avant d’aller courir).

J’vais t’dire une bonne chose : j’ai dû être une vraie garce dans des vies antérieures pour avoir un karma aussi merdique. J’ai écrit ça avant que je lise mon livre. Finalement, mon karma n’est pas si mal.

Je me taperais bien : une machine à remonter le temps ?

J’ai été raisonnable : absolument pas, à quoi bon ?

Cette semaine pour la première fois j’ai : couru sur un tapis de course.

C’est bien la dernière fois que je : propose mon aide à des « copines ».

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : les témoignages de ces personnes qui racontent ce qu’elles ont vu d’anormal dans la situation USA-Ukraine.

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : être sur mon canapé avec des chips, des tonnes de chips. (à présent on est le soir, je suis sur mon canapé mais je ne mange pas de chips. Je me suis même lavé les dents pour éviter d’être tentée).

Et pour terminer en musique, je vous propose Bastille ft The LC Orchestra avec Can’t fight this feeling anymore

Kaput

Les devoirs notés qui comptent pour les examens ont repris et mon stress avec. En fait, je pensais être à peu près zen en cette rentrée et satisfaite de mon choix de ne suivre que deux cours, ce qui devait me permettre de rester détendue. Mon corps me démontre que je suis loin d’être calme.

J’ai eu droit à une chouette crise d’angoisse le week-end dernier. Et pour rendre les choses encore plus sympa, j’ai changé un peu les symptômes. J’ai remplacé la tachycardie par de puissantes nausées. Au lieu de me sentir frigorifiée, je transpirais comme une malade avec un mal de chien au niveau du plexus solaire. Evidemment que j’ai pensé qu’il fallait que j’aille d’urgence à l’hôpital car j’étais en train de mourir mais comme je suis seule, je me suis dit que je mourrai seule dans mon lit. Heureusement, mon cerveau a réussi a avoir un instant de lucidité et m’a crié que je faisais sans doute une attaque de panique. La solution ? Un calmant. Si c’était bien une attaque de panique, le calmant résoudrait le problème et trente minutes plus tard, je pourrai me rendormir. Si ce n’était pas ça, la nuit serait longue… Trente minutes après j’allais bien.

Mais mes nerfs ont décidé de s’amuser. J’ai donc enchaîné avec une infection urinaire. Ca c’est le top ! Aller aux toilettes est un calvaire. Dès que je bouge un peu trop, j’ai besoin de faire pipi et ça me fait mal donc je tente de rester calme et j’écoute mon livre audio.

En plus de ça, j’ai mal absolument partout. Mes hanches sont décédées. Pour les ressusciter, je les masse avec mon huile aux huiles essentielles et arnica. Ca fait du bien. Depuis quelques jours, j’ai des sortes de crampes à l’avant-bras qui me font un mal de chien. J’ai sorti l’artillerie lourde : le baume du tigre.

Vous l’aurez compris, je gère super bien mon stress 🤮. C’est quand même incroyable que je sois incapable d’appliquer sur moi toutes les techniques apprises en cours. Je peux tout de même me réjouir d’une chose, mon humeur est nettement plus stable que ces dernières années. Apparemment, je maîtrise un peu mieux la gestion de mon moral, ce qui me permet de ne pas m’effondrer à cause des nombreux petits bobos mentionnés ci-dessus.

Je vous laisse, je dois aller souffrir faire pipi…

Et pour terminer en musique, je vous propose Bastille feat. The Chamber Orchestra of London avec Million Pieces. Oh que je trouve ça beau…

Ralenti

20190825_094941.jpg

Après « l’effort », le réconfort. Et non, ce n’est pas du café puisque je n’aime pas ce breuvage, c’est juste une excellente cochonnerie 😉

Ce dimanche, je suis partie courir à 8h. Il faisait 16°, une température agréable.  En juillet, je partais à 7h et il faisait déjà 22°. J’enclenche la musique que j’aime et je démarre le programme d’endurance de ma montre. Je me sens bien, c’est parti pour cinquante minutes de course.

Je m’élance en réfléchissant à la boucle que je vais parcourir. Je sais que je vais presque atteindre les cinq kilomètres. J’ai décidé de ne pas me prendre la tête et marcher pour toutes les montées.  Du coup, peu importe le sens du chemin que je vais emprunter.

J’écoute une chanson que j’aime bien, j’ai presque envie de danser et là, ma montre se met à vibrer : j’ai déjà dépassé la zone bleue, je suis dans la verte. Lors des courses d’endurance, je dois rester dans la zone bleue. Je grommelle, je ralentis et Franz Ferdinand me fait oublier ma légère pointe d’agacement en chantant dans mes oreilles. Mais la montre se remet très vite à vibrer, je dépasse à nouveau la zone. Je m’énerve et je marche. Il va y avoir une grande descente, je vais pouvoir me remettre à courir.

Cette put##@ de montre a vibré quasiment non stop. J’ai failli la jeter tellement elle m’énervait. JE NE VAIS PAS TROP VITE, LES ESCARGOTS SE MOQUENT DE MOI EN ME DEPASSANT !!!! J’ai couru durant 24,25 minutes dans la zone verte. Plutôt que jeter ma montre, ce qui serait dommage car elle me plaît, la prochaine fois je ne vais pas programmer l’option endurance dessus. J’essaierai de faire attention mais au moins, je n’aurai pas le bras qui vibre sans arrêt pour me signaler que je vais « trop vite ».

Et pour terminer en musique, je vous propose Bastille avec Those Nights. Je sais, je l’ai déjà mise mais je suis énervée et cette chanson m’apaise. Oh et puis la musique à partir de 3,40 minutes est juste parfaite.

Concerts depuis mon canapé

20190701_151620Ce week-end, j’ai regardé quelques concerts qui avaient lieu à Glastonbury comme je l’ai déjà dit. Vautrée dans mon canapé, dans la moiteur de mon salon (28°) vs debout dans une plaine entourée de gens avec quoi, 35 ° ? Point de vue ambiance, chez moi…heu…pas d’ambiance particulière. J’ai mes chips à portée de mains, ma bouteille d’eau et le ventilateur qui tourne. Rock n’ Roll !

Il y a des concerts plus plaisants à regarder que d’autres. Et je ne parle même pas de la musique. J’aime beaucoup Muse mais ces derniers temps, leurs concerts me laissent un peu de marbre. Alors, oui, ils font le show. Comme les pros qu’ils sont. Mais si on regarde le bassiste, il a franchement l’air de s’ennuyer. Le batteur semble encore prendre du plaisir et j’aime bien le regarder. Le chanteur, quant à lui, il fait son show. Mais ça manque cruellement d’émotions. C’est peut-être juste une phase ou c’est moi qui ne suis plus sensible à… à quoi en fait ? J’aime toujours leurs chansons. Et non, je n’ai jamais fantasmé sur le chanteur, ce n’est donc pas ça 😜.

En ce qui concerne Bastille, j’adore observer le chanteur. Il remercie vingt mille fois le public d’être venu et semble sincère, c’est frais, c’est agréable, le mec occupe la scène. C’était particulièrement vrai ce vendredi. Mais d’autres fois, on peut lire dans son regard qu’il pense aux mille et une façons d’en finir avec son ingénieur du son. Mais c’est aussi sympa de le voir s’énerver. Il y a des émotions 😜.

J’ai regardé une partie du concert de Janet Jackson. C’est extrêmement visuel, comme pour Muse. On balance le show. On voit qu’elle chante, ses lèvres bougent, mais on n’entend pas grand chose. Pourtant, quand elle s’adresse au public « Come on Glastonbury, I can’t hear you ! », on l’entend bien, là ! Heureusement qu’elle a de bonnes choristes.

Kylie (Minogue. Apparemment le nom a disparu). Je reconnais un peu la voix, mais c’est qui cette vieille qui tient le micro ? Avec la petite veste sur les épaules pour ne pas prendre froid, c’est vrai qu’avec 35° on frise le rhume. Ok elle chante, mais le playback fait la majorité du boulot. Par moment, elle ne prétend même pas chanter, c’est juste le playback qui fait le travail et elle qui sourit niaisement. C’était pas une bête de scène cette nana ? C’est assez pathétique, entre le playback et elle qui bouge à peine, une horreur. En revanche, elle nous fait un défilé avec une partie de sa garde robe. Je vais voir si je trouve des critiques sur la prestation. Ah…ben on n’a pas vu le même concert puisque les deux articles lus encensent la chanteuse qui revient enfin quatorze ans après son cancer ! Voilà l’explication. Je ne l’attendais pas en 2005, ni aujourd’hui. Je reste sur mon idée première : la prestation de Kylie était mauvaise. (Et je ne pense pas qu’on soit vieille à 51 ans, c’est juste l’impression qu’elle donnait).

Billie Eilish. Après Kylie, ça change. La gamine de dix-sept ans saute partout, quasi non stop. Playback ? Difficile à dire. Toujours est-il que c’est un concert qui file la pêche.

The Good, The Bad & The Queen. Damon Albarn au chant. Je vais certainement réécouter les chansons sur Spotify car je ne connaissais pas et ça m’a plu.

J’ai vu un bout de Miley Cyrus et de Vampire Weekend mais sans plus pour diverses raisons. J’ai continué au boulot avec le concert de The Cure qui était assez sympa et le chanteur, Robert Smith, semblait être heureux de se trouver sur scène (n’y voyez aucune ironie).

Et pour terminer en musique, je vous propose The Charlatans avec The Only One I Know.

Glasto

20190628_174925.jpg

Je prends mon ordinateur tous les jours au boulot, ou du moins quand j’y pense, et je me connecte sur un réseau public, ce qui m’a décidé à investir dans un VPN. Vendredi, alors que je voulais regarder ma série du moment, l’application m’annonce qu’elle n’est pas disponible dans ce pays. Je ne sais pas où mon VPN était connecté mais du coup, j’ai réalisé que si je voulais augmenter le catalogue des séries disponibles, il fallait que je choisisse les USA ou UK qui sont bien plus riches en choix que la Suisse, bien mal lotie.

Ce week-end a lieu le festival de Glastonbury. Je regarde généralement quelques concerts diffusés sur la BBC, à défaut de pouvoir être sur place. D’autant plus si Muse, Bastille, Kasabian, Nothing but Thieves ou Franz Ferdinand y participe. Cette année, c’est le cas de Bastille, qui jouait ce vendredi sur la scène principale. Je consulte le programme de la BBC et constate que le groupe passe trop tôt dans la journée, il ne sera pas diffusé à la télé. En revanche, sur le site internet de la chaîne, on retrouve quasi tous les concerts en direct. Mais voilà, ce n’est accessible qu’aux personnes habitant en Grande-Bretagne.

J’ai triché, j’ai utilisé mon VPN…

Et pour terminer en musique, je vous propose Bastille avec Nocturnal Creatures