Tag Archive | Benoît Magimel

Cloclo

Voilà, c’est fait. J’ai enfin vu Cloclo. J’ai lu les critiques avant et après être allée au cinéma. Avant pour voir si ça valait la peine de me déplacer, après pour vérifier avec mon ressenti.

Je ne m’éternise pas sur les remarques dithyrambiques, sans intérêt à mes yeux. J’ai donc plutôt porté mon regard sur les mauvaises :

Il n’y a pas un moment où l’on sourit. Aucune idée, je ne m’en souviens pas. Mais comme je ne suis pas allée voir un film d’humour, je trouve cette remarque nulle et non avenue.

J’ai trouvé le personnage assez détestable. Une fan déçue ? Je savais qu’il avait de mauvais côtés. Mais mettre en images des mots lus ici ou là permet de mieux cerner à quel point le chanteur était perturbé.

Le film est long. Oui, deux heures trente. A ma grande surprise, si je me suis fait la réflexion qu’il y avait déjà bien longtemps que j’étais assise dans la salle alors que les enfants de Cloclo n’étaient pas encore nés et que par conséquent, j’allais le rester encore un sacré moment (assise, suivez un peu), je ne me suis pas ennuyée pour autant.

C’était répétitif. J’ai dû louper certains passages (pourtant je ne suis pas sortie pour une pause pipi) parce que ça m’a totalement échappé.

Une succession dénuée d’intérêt. Ben moi j’ai trouvé une logique dans la continuité. Mais je ne suis pas experte en la matière.

Le choix des musiques était light. Là, d’accord. Mais où étaient les plus belles chansons de Cloclo ? Il y en a que je ne connaissais pas. Je ne suis pas une fan du bonhomme (même si je l’ai vu en concert du haut de mes quatre ans parce qu’à cet âge, j’étais en pamoison devant lui), mais je connais assez bien son répertoire. Ce qui ne m’a nullement empêchée de bouger sur mon siège au rythme des musiques et battre la mesure avec mes pieds. Et non, je n’ai pas dérangé mes voisins, j’étais seule sur ma rangée. Et re-non, les gens de derrière ne m’ont pas prise pour une folle, personne ne s’est posé derrière moi.

On voit clairement, malgré la ressemblance physique, que ce n’est pas Claude François, mais quelqu’un qui fait semblant. Encore une fan désabusée? Non, Cloclo n’est pas ressuscité. C’est bien un acteur qui imite le chanteur. Et fort bien du reste. Je l’ai trouvé époustouflant surtout lorsqu’il danse où il n’a rien à envier à l’original.

J’ai donc passé un très bon moment et suis ressortie avec un sourire niais sur le visage. Il a fallu attendre le générique de fin pour entendre Alexandrie aaaaaaahhhhh Alexandra, la seule chanson que je chante volontiers et sur laquelle je danse admirablement bien (hin hin hin), au grand désespoir de mes collègues qui eux ont le droit de me prendre pour une folle.

Si vous ne supportez pas cet artiste, n’allez pas voir ce film. Car vous saurez vraiment pourquoi vous le détestez tant (Claude, par le film). Si vous être un fan absolu, n’allez pas voir ce film. Car vous allez être déçu qu’on ose égratigner votre idole. Si par contre comme moi vous l’aimez bien, mais pouvez vous en passer, c’est un film qui se laisse regarder. Vais-je acheter le DVD ? Non. Est-ce que je regarderai le film à nouveau lorsqu’il sera diffusé à la télé ? Aucune idée. On verra le moment venu…