Tag Archive | cerveau

Croisement

Aujourd’hui je vais vous parler d’une particularité de notre cerveau : le corps calleux. Quézaco ???

Le corps calleux est la partie qui relie les deux hémisphères de notre cerveau : l’hémisphère gauche et l’hémisphère droit. Pour la majorité des droitiers, l’hémisphère gauche contient le centre du langage et le droit nous aide à nous repérer dans l’espace.

Tout est croisé dans le cerveau ! Lorsque vous bougez la main droite, c’est la partie gauche du cerveau qui s’active. Vous avez mal au pied gauche ? C’est la partie droite du cerveau qui s’active. Tout ce qui est mouvement, douleur, sensations tactiles croise avant d’arriver dans notre boîte crânienne. C’est à dire que les nerfs changent de côté à un moment ou un autre lors de leur trajet du bas vers le haut (et du haut vers le bas).

Le regard et l’ouïe croisent également mais par l’intermédiaire du corps calleux situé dans le cerveau. Ce que l’on entend par l’oreille droite est traité à gauche et vice versa. Deux subtilités : un oeil voit à gauche et à droite. (Très facile à vérifier !). Cependant, tout ce qui est vu sur la gauche par les deux yeux, est traité à droite et tout ce qui est vu à droite par les deux yeux est traité à gauche. Deuxième subtilité : l’odorat ne croise pas ! Ce que vous sentez par votre narine droite est traité à droite.

Il peut arriver que le cors calleux soit sectionné pour traiter l’épilepsie ou qu’il soit lésé suite à un AVC ou une tumeur. Quelles sont alors les conséquences ?

Mettons un paire de lunettes dans la main droite d’un patient qui a les yeux bandés et demandons-lui ce qu’il a dans sa main. Il va tâtonner et son hémisphère gauche va s’activer. Il répondra : une paire de lunettes.

Faisons la même expérience mais la paire de lunette est posée dans la mais gauche. Le patient va tâtonner et son hémisphère droit va s’activer. Mais il répondra qu’il n’a rien dans la main…En revanche, si on lui demande de nous montrer sur une table l’objet qu’il avait dans la main, il montrera correctement une paire de lunettes. Les deux parties du cerveau ne communiquent plus entre elles. Or, il se trouve que le langage est à gauche. Dans ce deuxième cas, c’est la partie droite du cerveau qui s’est activée; elle ne sait pas parler !

Un patient ne peut plus faire des gestes identiques avec les deux mains en même temps puisque ceci requiert l’activation des deux côtés du cerveau en même temps et que ces dernières s’ignorent. Il arrive donc que les gestes ne se coordonnent plus. Un exemple tout bête : un homme lit le journal. Sa main droite va tourner la page alors que sa main gauche va la tourner dans l’autre sens. Résultat : la page se déchire… En revanche, le patient arrivera bien plus facilement que nous à faire deux gestes totalement différents en même temps.

Un autre patient aura des problèmes au niveau visuel. Résultat, il sera incapable de lire ce qui apparait dans son champ visuel gauche, traité par l’hémisphère droit. Le langage, lui, est à gauche. En revanche, il pourra dessiner ce qu’il a vu…

Une petite vidéo LA et LA. Cette deuxième vidéo explique que la reconnaissance des visages se fait avec notre hémisphère droit. Que se passe-t-il si les visages sont représentés avec des fruits ?

Et voici quelques photos prises lors de notre cours en laboratoire.

20161119_140729

Deux cerveau. Le plus foncé n’a pas été complètement vidé de son sang. La flèche rouge indique la couche dure protectrice : la dura mater. La flèche bleue indique une couche délicate qui couvre le cerveau : arachnoid mater.

20161119_135908

Le prof soulève la dura mater. La partie placée en-avant de la photo est une tranche du cerveau.

20161119_135921

La partie inférieure du cerveau, le début du tronc cérébral qui part dans le cou.

Et pour terminer en musique je vous propose Rag’n’Bone Man avec Human. Il paraît que ça passe sur toutes les radios…moi j’aime en tout cas.

Je vois ce que mon cerveau veut bien analyser

Bon alors comme mes cours approchent, il faut que je révise un minimum ce que j’ai lu sur le cerveau et la vue plus particulièrement. Quels sont les problèmes que l’on peut rencontrer ? Je ne parlerai pas de myopie ou presbytie qui n’est pas au programme et dont le problème est situé sur l’œil même. L’ennui c’est que je ne sais pas par où commencer… Si je vous dis que les yeux sont à l’avant du cerveau (ah oui ???) et que le traitement de ce que l’on voit se déroule à l’arrière du cerveau (lobe occipital), ça vous fait de belles jambes. Il peut survenir des lésions sur tout le trajet entre l’arrière des yeux jusqu’à l’endroit du traitement de la vue. Et les résultats diffèrent en fonction du lieu desdites lésions. Voilà à peu près tout ce que je suis capable de raconter sans mes notes. Même si je sais qu’il existe une voie ventrale qui analyse les objets et une voie dorsale qui traite les mouvements. Une lésion sur les zones v1 et v2 (situées à l’arrière du cerveau, dans le cortex occipital) a un spectre plus large que la zone v4 par exemple, qui elle traite de la couleur. Bon je vais chercher mes notes et je reviens afin de mieux vous expliquer ce qui est passionnant…

Alors comme je le disais, le cortex visuel est formé de parties. La région v4 traite les couleurs, la v5 détecte les mouvements et la v3 analyse les formes en mouvement. Les régions v1 & v2 séparent ces trois processus.

Quelqu’un qui a une lésion dans la région V4, verra le monde en noir et blanc (vidéo intéressante sur youtube : island of the colorblind avec Oliver Sacks).

Quelqu’un avec une lésion en V5, ne perçoit pas les mouvements. La personne aura de la peine à se verser une tasse de café par exemple car elle ne voit pas le liquide tomber…ni sa tasse se remplir. Elle sera incapable d’éviter une boule de neige puisqu’elle ne la verra pas arriver.

Quelqu’un avec un lésion en V1 agira comme si elle était aveugle alors que le traitement visuel se fera encore dans une certaine mesure. La personne évitera un objet sur son chemin alors qu’elle ne le voit pas consciemment. (Excellente vidéo . En plus le neurologue c’est mon prof. Si vous n’avez pas accès, un petit VPN devrait vous aider).

Les processus visuels continuent au-delà de ces cinq régions. Je n’entre pas dans les détails, j’aimerais que vous continuiez à lire. Je peux encore vous dire que vous pouvez avoir une région qui ne voit pas. Par exemple vous avez comme une tache sur ce que vous voyez et d’un seul côté (si vous fermez l’oeil droit par exemple, vous voyez bien sans tache). Ceci est une hémianopsie nasale. Il existe plusieurs sortes d’hémianopsies.

L’agnosie visuelle des objets empêche une personne de reconnaître des objets. Par exemple une personne à qui on montre une tasse aura de la peine à l’identifier. Elle saura la reconnaître au toucher éventuellement. En aucun cas reconnaitra-t-elle une tasse dessinée. Pourtant, sa main s’adaptera automatiquement à l’objet lorsqu’elle s’en approchera pour le saisir.

Une autre personne saura reconnaître et nommer la tasse…mais sera incapable de la saisir. Elle pourra pointer l’objet du doigt mais c’est tout.

Simultagnosie. Une personne ne pourra voir deux objets en même temps. Vous placez une paire de lunettes et une tasse l’une à côté de l’autre, elle verra ou l’une ou l’autre. Ce problème survient surtout lors d’un empoisonnement au monoxyde de carbone.

Prosopagnosie Impossibilité de reconnaître les visages. Que se soient les visages familiers, des vedettes ou son propre reflet dans le miroir. Si un visage porte une marque particulière comme une cicatrice par exemple, la personne sera identifiée grâce à ce trait. Évidemment que si la personne parle elle sera identifiée.

Agnosie visuospaciale Impossibilité de reconnaître son environnement.

Je trouve vraiment intéressant de savoir que nos yeux voient correctement et que pourtant, le traitement ne se fait pas dans certains cas. Il existe plein de vidéos sur le sujet sur internet mais malheureusement elles sont essentiellement en anglais.

Et pour terminer en musique comme aucune des chansons auxquelles je pense n’est disponible en vidéo, rien de tel qu’un bon vieux Muse avec Bliss

 

 

Testez votre cerveau

Aujourd’hui je vous propose un site qui teste votre cerveau, site malheureusement en anglais. Ces tests sont validés scientifiquement et sont utilisés pour évaluer les personnes souffrant d’Alzheimer ou de Schizophrénie par exemple. Si vous avez certaines lésions du cerveau, vous allez certainement devoir effectuer un de ces exercices pour évaluer les effets de votre lésion. En plus, le site vous explique quelle partie de votre cerveau est testée, ce qu’elle mesure.

Vous pouvez effectuer des tests uniques où vous obtiendrez seulement votre score. Vous pouvez vous inscrire, c’est gratuit, et là vous saurez en plus où vous vous situez par rapport au reste de la population, à savoir les autres personnes inscrites. Et vous pouvez vous lancer dans le IQ Challenge qui regroupe 14 petits tests d’environ trois minutes chacun.

Capture d’écran 2015-12-11 à 20.32.00

A la fin du IQ Challenge vous obtenez ce genre de détails :
Capture d’écran 2015-12-11 à 20.35.16

 

Après il ne faut pas vous affolez si vous ratez tout. Il y a un test que j’ai totalement foiré. Le résultat m’annonçait que seulement 2% de la population faisait moins bien ! Je n’avais absolument rien compris à la logique proposée. Je l’ai repassé par la suite et les exemples proposés étaient différents : j’ai rejoint la moyenne de la population 😃.

Vous pouvez vous exercer régulièrement et vous constaterez que vous vous améliorez. Non pas que vous retenez les réponses, ce qui est bien également puisque cela indique que vous possédez une excellente mémoire, mais parce que vous développez certaines régions « endormies » de votre cerveau. Et oui, nos capacités évoluent en fonction de nos besoins et nos entraînements.

Amusez-vous bien : http://www.cambridgebrainsciences.com

Et pour terminer en musique, voici Aaron et deux morceaux de leur album sorti en septembre de cette année.

Cette chanson ne m’avait pas marquée mais j’aime beaucoup cette version :

Et là j’admire la femme à la batterie qui semble peu sûre d’elle au départ mais qui assure dans une chanson qui me plaît bien :