Tag Archive | Depeche Mode

Crotte alors

Le grand sujet du jour : les crottes de chien !

J’habite à la campagne et les gens doivent se dire que là, on peut laisser les crottes de son toutou un peu partout. C’est un vrai bonheur que de se balader entouré de merdes. D’autant plus que mon chien aime…les manger et se rouler dedans ! Il existe pourtant trois conteneurs dans mon village. Ces conteneurs distribuent des sachets pour ramasser les crottes.

20170514_081323

Le problème, parce qu’il y en a un, c’est que les sachets restent régulièrement coincés à l’intérieur et alors sont inaccessibles. Pour ma part, je refuse d’aller en acheter dans les commerces ; je paie CHF 150.- d’impôts pour mon chien, je veux avoir accès aux sachets fournis par ma commune et accessoirement payés par mes impôts.

Je me suis donc adressée au syndic du village (M. le Maire pour les Français) et lui ai gentiment expliqué mon mécontentement. S’il suffisait simplement d’ouvrir le conteneur pour en sortir les sachets tout irait bien sauf qu’il faut une clé spéciale pour le faire.  Après discussion, j’ai hérité de la fameuse clé. Comme je passe devant les trois récipients lors de mes balades, j’ai proposé de m’occuper des sachets coincés. Les gens qui continuent à ne pas ramasser les crottes de leur chien sont des cons ont visiblement autant besoin que leur animal de marquer leur territoire. Contre l’égoïsme ambiant on ne peut rien faire. En revanche, le fait d’avoir facilement accès aux sachets peut encourager certaines personnes à faire un effort et rien que pour ça, je vais continuer à ouvrir les conteneurs et décoincer ces fichus sachets !

20170514_081310

A gauche, le stock est malheureusement vide…

 

Et pour terminer en musique je vous propose du Depeche Mode avec Behind the Wheel

En plein développement

En première année de mes cours, j’avais étudié la psychologie du développement. Dire que j’avais bien aimé est un euphémisme. C’est à ce moment que je me suis dit que je souhaitais travailler avec des enfants et des adolescents. Si je trouve un généreux donateur, c’est en psychologie du développement que j’aimerais faire un Master (je n’ai pas les moyens, je vais devoir m’arrêter au Bachelor 😥). Ce semestre nous étudions la psychologie de l’éducation et ce mois, nous sommes à fond dans l’étude de Vygotski (psychologue russe) et sa théorie de Zone proximale de développement. Nous avions vaguement vu la chose en première année et c’est donc avec un grand plaisir que je découvre le sujet plus en détail. Mais qu’est-ce que cette théorie ? Elle explique que c’est l’étape où un enfant peut effectuer une tâche avec l’aide d’un adulte mais qu’il serait incapable de l’accomplir tout seul. Et l’on remarque que dans cette étape il y a plusieurs phases que Jerome Bruner (psychologue américain) a discutées. Pour ce faire, il a créé une tâche pour des enfants de 3, 4 et 5 ans; ces derniers doivent fabriquer une sorte de pyramide avec diverses pièces qui s’emboîtent les unes dans les autres. Ils savent reconnaître une pyramide correcte d’une qui serait construite n’importe comment. Ils comprennent donc le but à atteindre.

Les enfants de 3 ans ont besoin de l’aide de l’adulte du départ jusqu’à la fin. D’une part parce qu’ils préfèrent jouer avec les pièces. Monter l’édifice ne les attire pas plus que ça. L’adulte doit donc les motiver en permanence. D’autre part parce que dès qu’ils arrivent à emboîter deux pièces particulières, ils se contentent de faire de même avec les autres. Ils ne cherchent pas à bâtir quoi que ce soit. L’adulte doit non seulement les stimuler mais en plus leur montrer la marche à suivre. Leur donner des instructions orales ne produit aucun effet.

Les enfants de 4 ans n’ont plus besoin d’aide visuelle. L’adulte n’a plus besoin de leur montrer comment emboîter les pièces, les enfants le découvrent par eux-mêmes. En revanche, l’adulte va les guider oralement pour leur expliquer comment monter l’édifice.

Les enfants de 5 ans se contentent de demander à l’adulte s’ils font juste. Ils ont juste besoin d’approbation. Dès 6 ans, un adulte n’est plus nécessaire.

Nous voyons donc qu’à 3 ans, un enfant entre dans une nouvelle étape. Il comprend le but mais n’est pas encore capable de l’atteindre tout seul malgré ses compétences actuelles. A 4 ans, l’enfant n’a plus besoin d’être stimulé mais requiert malgré tout encore un peu d’aide orale pour certains stades de la construction. A 5 ans, l’enfant est proche du développement. Il est capable de s’en sortir tout seul même s’il a encore besoin d’approbation. L’enfant de 6 ans a atteint un nouveau pallier dans son développement.

J’adore observer les enfants et leurs diverses réactions. Hier, un garçon d’environ 10 ans voulait lancer le ballon à sa petite soeur qui n’a pas encore 2 ans. La petite tendait les bras mais n’attrapait rien. Très vite, elle est partie jouer ailleurs. Il n’y avait personne pour la stimuler et lui montrer ce qu’elle devait faire. Elle a compris le but mais n’est pas capable de l’atteindre. Elle se trouve dans la zone proximale de développement…

Et pour terminer en musique je vous propose du Depeche Mode. Il y avait cette semaine sur une chaine anglaise une soirée dédiée au groupe. A question of time me fait à chaque fois replonger dans ma chambre d’adolescente. Jusqu’à il y a peu, j’étais envahie de sentiments nostalgiques et à présent je ressens une joie à l’écoute de cette chanson.

Séries, films…

Ce n’est pas encore cette semaine que je vais poster un message un peu plus intellectuel. J’ai huit tonnes de devoirs à rendre et ne suis pas plus motivée que ça. Du coup, je passe mon temps à regarder la télé. C’est pourquoi je vais vous parler des séries qui me plaisent en ce moment.

The OA Je suis tombée dessus par hasard. J’ai commencé à regarder le premier épisode qui ne cassait pas des briques mais comme je devais réviser pour mes examens et que j’étais trop stressée, j’essayais de me vider la tête devant ma télé. Du coup j’ai terminé l’épisode et la fin m’a plu. J’ai alors regardé toute la première saison et c’est sûr que je regarderai la deuxième à sa sortie. Le méchant de l’histoire me plaît bien et j’ai trouvé le concept sympa.

Stranger Things C’est avec un peu de retard que j’ai regardé la première saison de cette série. Pourquoi avec du retard ? Parce que j’en ai énormément entendu parlé cet été. J’étais détendue, pas envie d’allumer ma télé. En revanche, la période des examens était très propice pour me plonger dans les épisodes de cette nouveauté. J’ai bien aimé malgré les monstres (je ne suis absolument pas branchée monstres). Me réjouis de pouvoir regarder la deuxième saison.

Black Mirror Bon là j’ai beaucoup de retard puisque la première saison a été diffusée sur une chaîne anglaise en 2011. Chaque épisode a sa propre trame et ses propres personnages. Aucun lien d’un épisode à l’autre si ce n’est qu’ils dénoncent tous nos comportements face aux progrès technologiques. J’ai terminé la première saison (trois épisodes). Je vais attaquer la deuxième.

The Big Bang Theory OK, là je suis très en retard. Seulement à la deuxième saison alors qu’aux USA la dixième est diffusée (je crois). J’avais déjà vu deux ou trois épisodes et allez savoir pourquoi, j’ai décidé tout d’un coup de tous les visionner. C’est léger et sympa. Une chose m’agace parfois : la voix de canard de l’acteur qui joue Leonard.

How to get away with murder La troisième saison est en cours de diffusion aux USA. Le début était sympa mais là ça s’éternise sur l’emprisonnement de Annalise. J’espère que ça va bouger (faut que je vérifie s’il y a eu un épisode cette semaine).

This is us J’ai beaucoup aimé le début de cette nouvelle série diffusée actuellement aux US. Le dernier épisode m’a laissée un peu sur ma faim. Il faut attendre la semaine prochaine pour la suite.

Quant au cinéma, j’espère que l’année 2017 me réservera de meilleurs moments que 2016 où je n’ai pas eu de véritable coup de coeur. J’ai débuté cette année avec Collateral Beauty que j’ai bien aimé. J’ai enchaîné avec Lalaland que je n’ai pas du tout, mais alors pas du tout aimé. C’était long (2h10) et j’ai hésité plus d’une fois à sortir avant la fin. Puis aujourd’hui j’ai été touchée par ce film :

mv5bmjq1njm3mtuxnv5bml5banbnxkftztgwmdc5mty5ote-_v1_ux182_cr00182268_al_

Tu ne tueras point (Hacksaw Ridge) le nouveau film dirigé par Mel Gibson avec Andrew Garfield qui campe un jeune homme qui s’engage dans l’armée mais refuse de toucher une arme. Je n’ai pas vu le temps passer malgré les 2h20, même si j’ai dû aller faire une pause pipi durant la séance. Magnifique. Prenant. Beau. Emouvant… Voilà un film qui m’a bien remuée et c’est ça que j’aime au cinéma.

Et pour terminer en musique je vous propose le nouveau single de Depeche Mode sorti aujourd’hui, Where’s the Revolution

Matériel Hi-Fi

Vous connaissez Qobuz ? C’est une application comme Spotify mais payante avec un son de très bonne à excellente qualité. Tous les amateurs de musique classique ne jurent que pas ce site qui diffuse en haute définition un très large répertoire. Comme j’ai du matériel très bas de gamme, je me contente de la qualité CD, toujours mieux que cette merde de MP3. J’ai lu dernièrement un ingénieur du son parler du MP3. En gros, vous prenez un insecte et ça c’est la qualité CD. Vous éclatez l’insecte contre une vitre et vous obtenez la qualité MP3 !

J’étais dernièrement chez un ami passionné de musique. Il m’a fait une démonstration de ses enceintes à CHF 6’000.- ! Y a pas à dire, le son qui en sort est un vrai régal. Il a monté le volume et toujours pas le moindre défaut.  On arriverait presque à aimer une bonne daube diffusée dans ces enceintes.

De retour chez moi je décide de tester mon Home Cinema. Je mets ma musique à fond…et tout vibre, c’est une catastrophe. Rien à voir, mais je m’en doutais 😂.

Du coup je vais vous parler de ce que j’écoutais : Dave Gahan & Soulsavers. Dave Gahan, la voix de Depeche Mode ? Oh que j’aime cette voix bien grâve qui file les frissons sur ce merveilleux album Angels & Ghosts. De très belles balades que j’écoute en boucle. C’est simple, plus j’écoute et plus j’aime.

Single de l’album et un autre titre tiré de l’album pré-cité :