Tag Archive | Dionysos

Deux semaines

Voilà deux semaines que je ne fais plus de jogging. C’est long. Jeudi j’avais envie de pleurer. Non seulement j’avais mal mais en plus j’ai pensé que plus jamais je ne pourrais courir. Et puis dimanche il a fait un temps magnifique, j’ai vu plein de joggers et moi je marchais… Mais, parce qu’il y a un « mais », j’ai fais deux balades de plus d’une heure chacune avec le chien. J’ai tout de même constaté que si je marchais lentement, ça allait mieux. Il y a une légère amélioration du moment que je ne force pas. Et promener avec le chien, c’est vraiment tranquille. Monsieur a tellement d’endroits à aller renifler que parfois j’ai l’impression de faire du surplace. Dimanche soir mon moral était alors au beau fixe. Et ce lundi matin je reçois un message de ma collègue.

Elle m’annonce qu’elle a de la fièvre et des symptômes grippaux. D’un côté je me dis que de toute façon, chaque année elle a la grippe mais de l’autre je réalise qu’elle a peut-être ce fichu virus et que je vais devoir rester en quarantaine. Ne pas mettre le nez dehors durant quinze jours alors que je suis en pleine forme ? Quel cauchemar ! Mais en arrivant au boulot, j’ai été « rassurée ».

Alors que l’Italie met tout le nord du pays en quarantaine, sauf les frontaliers qui peuvent continuer à venir en Suisse pour travailler, je lis qu’on ne met plus systématiquement les gens en quarantaine en Suisse. C’est de notre propre responsabilité et c’est maximum cinq jours, plus deux semaines. Ces mesures totalement contradictoires deviennent ridicules. Je constate tout de même que les gens ont peur car il y a nettement moins de monde dans le train ou le métro. Enfin quelque chose de positif 😁.

Et pour terminer en musique, je vous propose Dionysos avec Le Chêne

Le P’tit questionnaire de Mme la Psy

Nouvelle semaine, nouvelles réponses…

Citer une chose de positive que j’ai faite  :
J’en ai fait tellement ! 😎 J’ai sorti mon faux sapin après des années et l’ai décoré. J’avais oublié que je ne mettais plus de boules mais que j’avais acheté petit à petit des petites décorations à pendre aux branches. La guirlande lumineuse ne fonctionne plus et je ne trouve plus le bloc sur lequel brancher mes petites bons hommes de neige lumineux 😔. Le sapin est tout beau mais un peu sombre…

Citer une chose de positive qui m’est arrivée :
Hum 🤔 Je me suis pris un mur en pleine figure à la lecture d’un passage d’un livre et j’en avais bien besoin.

Citer un petit objectif à atteindre  (ne pas oublier de se féliciter lorsqu’il sera accompli) :
Passer l’aspirateur et nettoyer le lavabo de la salle de bains. Ça peut paraître simple mais pour moi c’est une montagne à chaque fois.

J’ai consacré au moins 30 minutes à ne penser qu’à moi et ça m’a fait du bien. J’ai fait quoi ?
J’ai couru sur mon magnifique tapis de course et j’ai décoré le sapin dont je vais être la seule à profiter.

20191129_214411.jpg

Nous possédons cinq sens et ils peuvent tous nous apporter quelque chose de bénéfique.
Alors qu’est-ce que j’ai vu qui ma plu ?
La guirlande lumineuse installée sur mon balcon.

Qu’est-ce que j’ai respiré qui m’a apaisée ?
Une bougie à la cannelle et aux clous de girofle. A présent, elle va diffuser son agréable parfum dans mon appartement.

Qu’est-ce que j’ai entendu qui m’a relaxée ?
La pluie qui s’abattait sur mon casque de scooter. Durant un instant, j’ai oublié tout ce qui m’entourait et j’ai savouré ce son.

Qu’est-ce que j’ai goûté qui m’a apporté une dose de bonheur ?
Un Wrap au saumon et mes toast avec du beurre, du saumon et de la sauce au soja; un régal !

Qu’est-ce que j’ai touché qui m’a calmée ?
Le jour où je le saurai, je vous le dirai.

Et pour terminer en musique, je vous propose Dionysos avec Le Retour de Jack l’Inventeur

Le Revenant

LE-REVENANT-203x300

 

Je suis allée voir Le Revenant avec Leonardo Di Caprio. Je commence tout de suite par le côté négatif : plus de 2h30 c’est bien trop long pour moi qui suis incapable de rester en place sans faire vingt mille choses en même temps. J’ai dû faire un effort pour ne pas laisser mon esprit vagabonder et garder ma concentration sur l’histoire. Ceci étant dit, voyons les côtés positifs :

J’avais trouvé des liens sur internet pour visionner ce film mais je préférais me déplacer au cinéma car je pensais avoir à faire à un grand film. Je ne regrette pas ma décision. L’histoire se passe en pleine nature et les paysages sont magnifiques. Il aurait été dommage de ne pas en profiter sur grand écran. J’ai donc été subjuguée par l’image.

Une amie m’avait prévenue qu’il y avait des scènes extrêmement violentes. Je ne suis pas adepte de la violence gratuite. Après avoir vu des films de Tarantino, rien ne peux plus me stresser de ce point de vue là 😄. Il y a bien une scène de guerre au début : des Indiens attaquent le campement provisoire des Blancs. Du sang gicle, des flèches transpercent des gorges, des hommes hurlent de douleur…Ca passe.

Et l’histoire ? Un homme laissé pour mort après la violente attaque d’un grizzli. Il se retrouve abandonné en pleine nature alors que l’hiver bat son plein dans le grand nord. Durant une bonne heure et demie nous le suivons. Il tente désespérément de rallier la base de l’armée, souffrant de ses nombreuses blessures. Sa grande souffrance morale couplée à un fort désire de vengeance l’aide à avancer. Plus on le voit progresser, plus on s’attache à ce personnage cassé qui rencontre de nombreuses difficultés durant son parcours.

J’ai aimé !

Et pour terminer en musique, je vous propose un peu de Dionysos. Le chanteur a guéri d’une grave maladie qui nécessitait une greffe de moelle osseuse. Aucune n’étant disponible, il a subi une greffe de cellules souches prélevées sur un cordon ombilical. Le nouvel album traite de ce parcours difficile. J’aime beaucoup le tout.