Tag Archive | Enigma

Loneliness

Le New York Times indique dans un article, que la solitude est mauvaise pour la santé. L’homme est un animal social et l’isolation peut être un risque de décès prématuré. Il y a un sacré raccourci ici car ce n’est pas expliqué en quoi la solitude est mauvaise pour la santé. Mais passons.

Gretchen Reynolds, l’auteure de l’article, explique que le sentiment de solitude est un état d’esprit. Elle se réfère ensuite à une étude menée par l’université de Carnegie Mellon. Pour diminuer leur solitude, des sujets ont utilisé une application sur leur téléphone (je ne suis pas sûre que utiliser une application sur son téléphone soit ce qu’il y a de mieux. Je vais parler de l’utilisation des smartphones demain, toujours grâce à un article du NYT). Il s’agissait d’une méthode de Mindfulness qui aide la personne à prendre conscience de l’instant présent et des sensations ressenties. Mais en plus de cela, les personnes devaient formaliser à haute voix un « oui » pour signifier qu’elles ressentaient quelque chose et notaient une impression de sérénité. Et alors ?

Alors, il semblerait que prendre conscience de son corps, son ressenti, l’instant présent ne suffit pas. Il faut encore le formaliser à haute voix et le sentiment de solitude va tendre à disparaître. De plus, les personnes notent une amélioration dans leurs relations sociales. En effet, elles interagissent plus facilement avec les personnes qui les entourent après avoir utilisé l’application durant quelque temps tout en vocalisant un beau « oui ».

J’ai l’habitude de me parler à voix haute. Et j’ai constaté que quand un sujet me dérange, l’énoncer clairement et m’entendre le dire, ça diminue déjà mon stress et m’aide à mieux appréhender la chose. En gros, je me mens bien plus facilement dans ma tête car les raccourcis sont vite empruntés. Quand on s’exprime oralement, on ne le fait pas par mots-clés. Dire un « oui » pour reconnaître un ressenti est déjà un bon pas. Dire « je me sens bien » à haute voix ou même « là, je me sens tendue aux épaules » permet au cerveau de mieux traiter l’information et y faire face, l’accepter. Lorsqu’une personne se retrouve face à un psychologue, c’est finalement ce qui se passe; le psy aide son patient à prendre conscience de ce qu’il ressent et à le formuler.

Cet article me rappelle que je ferais bien d’énumérer également mes ressentis lorsque je converse avec moi-même. Je verrai si d’ici un mois je note un changement positif dans mon comportement. Et vous, est-ce que vous dites à haute voix « oh, quel moment agréable je suis en train de vivre, je me sens bien détendue… » ?

Et pour terminer en musique, je vous propose Enigma avec I Love you…I’ll kill you

 

 

Publicités