Tag Archive | études

Se fier à ses impressions !

Depuis mi-septembre je travaille sur une expérience en psychologie avec un rapport à rédiger ensuite. Le projet doit se monter à trois. J’avais donc posté un message sur le forum dédié et où je demandais si qqn était intéressé à travailler avec moi sur tel thème. Rapidement E m’a répondu et nous avons commencé à réfléchir sur la direction à prendre puisque au cours nous devions arriver avec un sujet. Une semaine avant le cours une troisième personne, F,  nous a contactées pour nous informer qu’elle souhaitait nous rejoindre…et plus de nouvelle.

Je connaissais déjà E mais n’avais jamais vu F. Nous avons donc fait connaissance lors du cours. J’avais déjà quelques réserves par rapport à F car elle n’avait jamais échangé le moindre message pour participer à l’élaboration du sujet et son mail pour nous aborder était plutôt celui d’une ado. J’ai mis mes impressions de côté et débuté une page blanche. Or, ce jour-là, elle m’a vite fait comprendre que toutes mes idées étaient…nulles ! Zen…

Les trois semaines suivantes ont été…harassantes. F nous harcelait de messages avec des « lol » un peu partout. Si nous avions le malheur de répondre, hop, une nouvelle volée de messages lol…avec plein de remarques acides au milieu. Tout ce que nous faisions était mauvais. Nous avions une page en ligne où l’on rédigeait notre travail. Tout ce que E avait écrit était modifié dans un premier temps. « Oui c’était mal rédigé ». Puis tout simplement effacé « Oups, j’ai fait une mauvaise manipulation ». Très vite j’ai arrêté de répondre à ses messages mais j’étais sur les nerfs. Nous ne pouvions absolument pas progresser puisque quoi que nous fassions, c’était mauvais. Sans parler du skype que nous avions eu dans lequel elle avait été assez odieuse. Arrive le cours. Avec E nous allions pouvoir parler avec F de tout ce qui n’allait pas. Mais le soir d’avant elle nous annonce qu’elle ne sera pas présente. Nous annonçons toutefois que nous rencontrons quelques problèmes dans notre groupe.

Trois nouvelles semaines de travail débutent. Aucune nouvelle de F. Nous travaillons donc à deux avec E. J’envoie un message sur whatsapp pour fixer notre prochain rdv skype et là F se désinscrit, sans répondre. Elle expliquera alors que ces messages sont une intrusion dans sa vie privée…Une semaine avant le cours elle et ses nombreux messages lol réapparaissent. Plein de vitriol : E est nulle et moi je ne fous rien ! De plus quand nous ne répondons pas tout de suite à ses messages, elle s’emporte. « Que E ait des enfants c’est son problème, elle n’a qu’à assumer ! ». Que du bonheur. A nouveau, la veille du cours elle annonce à notre assistant qu’elle ne sera pas là. Elle a tout de même la bonté de nous mettre en copie. Notre projet doit être fin prêt puisque la semaine suivante débutent les expériences avec les sujets recrutés. Sauf que nous n’avons absolument rien ! J’avais préparé une vidéo pour induire de l’anxiété. « La vidéo est nulle ». Je change d’idée. « Ca sort d’où cette idée ? Pourquoi on ne prend pas la vidéo ? »… Nous voulons tout arrêter et l’annonçons à l’assistant. Encouragées après lui avoir parlé, nous partons du cours avec un dossier qui tient la route et pouvons débuter nos expériences.

A nouveau trois semaines pour faire passer les tests. La façon dont E les fait passer ne « va pas. Pas assez scientifique et trop amateur ! ». Nouveau Skype que je quitte après dix minutes. F est insupportable. « Valvita j’ai modifié ton pavé indigeste ! » Comme il n’y avait pas la vidéo, personne n’a noté mon départ ! Je recontacte E plus tard. Elle est en larmes. On tient le coup tant bien que mal. Le cours approche. Nous devons avoir terminé et analysé les premiers résultats. Le soir d’avant, F nous annonce par mail qu’elle arrête et que tous ses tests sont ratés. A nouveau, nous arrivons les mains vides. Nous n’avons plus assez de sujets, nos tests ne valent donc rien…L’assistant, compréhensif, nous explique que c’est la procédure globale qui est intéressante dans ce projet. A savoir, trouver un sujet et une littérature scientifique qui appuie ce que nous soutenons, faire passer des tests et savoir les analyser. Enfin, rédiger un rapport.

Voilà deux semaines que nous sommes sur ce fichu rapport. J’en ai plus qu’assez de cette expérience qui me sort par les trous de nez. En plus nous devons rédiger un powerpoint d’une quinzaine de pages comme si nous allions soutenir le tout, avé les commentaires bien sûr ! Heureusement, F n’est plus là pour nous mettre des bâtons dans les roues. Le problème est que mon programme Word a de nombreux bugs (il est très vieux) et je perds énormément de temps à cause de ça. J’ai une mise en page très aléatoire avec des titres qui décident tous seuls de changer de style ! Le fichier effectue des aller-retours entre E et moi. Encore une semaine…avant d’avoir les commentaires de l’assistant qui nous dira ce que nous devrons modifier…

J’en peux plus !

Et pour me détendre, j’écoute ça à fond. Excellente performance live chez Jools Holland. Avec un final…mmmm…. j’adore ! En même temps, c’est mon groupe préféré…

Publicités

Un vendredi ordinaire

1601364_10205180205210029_6320793001742814278_n

Aujourd’hui j’ai débuté ma journée avec une rencontre un peu brutale avec le goudron. Ou dit de façon plus poétique : je me suis vautrée comme une merde en promenant le chien. J’ai glissé sur de la boue et ce n’est pas agréable. Ce soir j’ai tout le côté droit du corps, de ma fesse à ma nuque, bien ankylosé. Après cette gymnastique particulière je suis allée boire le café avec une copine dans un chouette endroit. C’est bien agréable de pouvoir profiter d’un jour de semaine sans aller bosser.

J’étais tout de même fatiguée et ai songé à m’octroyer une sieste. Puis je me suis ressaisie; je n’ai pas opté pour une enveloppe salariale plus basse pour aller dormir le jour où je ne travaille pas ! Je suis donc allée au cinéma voir Gone Girl avec Ben Affleck. Je ne vais pas vous parler du film si ce n’est qu’il dure 2h30 et que les trente dernières minutes sont longues. De plus je n’ai pas aimé la fin !

En ce début de soirée je me suis plongée dans des vidéos que je dois étudier. Je ne vous ai pas dit ? Après deux ans de pause, l’envie d’étudier m’a reprise. Et j’ai choisi cette fois-ci des études qui me passionnent. J’ai aimé les Lettres mais c’était du boulot car je manquais totalement de confiance en moi. Là c’est beaucoup plus de travail (la matière est bien plus dense) mais je ne m’en rends pas compte puisque je lis des tonnes d’articles qui m’intéressent tout autant les uns que les autres. Ce que j’étudie ? Bah, ça me semble évident, non ? :mrgreen:

Petits riens

Mad Men a repris tard le jeudi soir sur Canal+. Autant vous dire que la fonction « enregistrer » sur la boîte à images va fonctionner ces jours-là. Yeah…

Je découvre le groupe suisse Aloan grâce à sa chanson Merry Go-Round entendue à la radio. J’ai acheté l’album et ce que j’entends me plaît bien.

Jeudi soir c’était soirée cocktail dans une boîte concurrente. Même si j’ai pu revoir des personnes que j’aime bien, ce genre de soirée ne me correspond absolument pas/plus. J’y suis restée deux heures pour faire bonne figure puis me suis éclipsée discrètement vers 20h30 alors que certaines personnes commençaient déjà à être bien avinées. Et moi ? Je me suis contentée d’un jus d’orange. Le service concernait uniquement le champagne et le vin. Il fallait se déplacer pour les boissons non-alcoolisées. Ce principe m’indigne.

J’avais un devoir à rendre pour mercredi passé et je ne comptais pas le faire pour diverses raisons. Finalement, le jour donné, je me suis sentie inspirée. Il m’aura fallu 2h30 pour le rédiger tout en fouillant ma mémoire et mes notes, relire le tout et l’envoyer. J’étais assez fière de moi sur ce coup-là. Quant à savoir ce qu’en pense mon prof, ça c’est une autre histoire 😉

Bonne semaine à vous.

Roma civitas

Les examens approchent gentiment et je suis zen. Je vais me préparer pour la forme, mais sans stresser. Finalement, peu importe le résultat.

Par acquis de conscience, je me lance tout de même dans la lecture du cours de latin, langue dont j’ai abandonné tout espoir de m’en sortir. Les cours des deux premières années étaient à chier, n’ayons pas peur des mots. Je jette un coup d’œil, on ne sait jamais. Je lis le cours numéro un et je vous recopie, tel quel, le paragraphe des propositions relatives au subjonctif :

En latin, il arrive que la relative passe au subjonctif : le subjonctif lui apporte alors une nuance de sens qui la transforme de fait en prop. circonstancielle. Le subjonctif transforme la proposition relative :
– en prop.circonstancielle de but :
Galli legatos miserunt qui pacem
petebant
Galli legatos miserunt qui pecem
peterent

Moi j’adoooore ce genre d’expications. Nous obtenons donc une nuance dans la phrase. Elle est même mise en évidence. Super. Sauf que l’explication ne me sert à rien, puisque je ne comprends pas la phrase, nuancée ou pas ! Armée de mon dictionnaire, je peux traduire chaque mot. Le problème est que le verbe reste le même. Donc, si on ne me traduit pas les deux exemples, je ne saisis pas les nuances et la grammaire m’est inutile puisqu’inaccessible.

Je décide de rester calme, et passe à la partie de civilisation. Je vous retranscris un paragraphe, sachant que tout le cours est de la même veine.

Au contact de la Grèce, la civ.étrusque est bien + dév. que la civ.romaine : Tarquin l’Ancien apporte donc nbre d’améliorations : politique de gds travaux (Forum, Grand Cirque, Cloaca maxima), écriture + coutumes étrusques (bulle d’or, toge prétexte, chaise curule, haruspicine, ornithomancie).

Alors non seulement il faut déchiffrer toutes les abréviations (certaines sont incompréhensibles) mais en plus, on peut toujours rêver pour les explications. C’est quoi une chaise curule ? « haruspicine » c’est un adjectif, un substantif, un concept ?

Afin d’éviter tout malentendu, je tiens quand même à préciser que je ne suis pas complètement stupide et que je sais où trouver des informations concrètes. En revanche, je trouverais plus honnête de nous fournir les références de méthode de latin et civilisation plutôt que de nous envoyer un condensé de notes. Etant donné mon niveau, je pense que cette année, à l’examen, je vais me contenter de balancer mes notes qui seront également brèves…

Je sais qu’il faut toujours citer ses sources. Cependant, je ne souhaite pas donner le nom du professeur concerné qui est assurément charmant dans ses échanges de mail et certainement très compétent dans son domaine. Toujours est-il que pour un cours par correspondance, le niveau du matériel fourni laisse à désirer. Mais je suis zen 🙂