Tag Archive | fleurs

Léger comme l’air

Aujourd’hui j’opte pour un message léger. D’une part parce que je ne sais pas de quoi parler et d’autre part parce que j’ai bossé sur mes statistiques de course que ça m’a pris un temps fou et que j’ai dû laisser mes lectures passionnantes de côté.

Alors voici quelques photos prises ce soir lors de ma balade avec le chien…

P1050480

P1050490

P1050495

P1050482

P1050514

P1050500

P1050516

P1050517

Mon balcon 2013

Cette année mon balcon a doublement souffert. D’une part à cause d’un printemps et accessoirement été qui ne voulait pas venir puis d’une bonne tempête de grêle qui a tout ravagé.

Mon framboisier précoce ne l’est pas. Le tardif commençait à fleurir et à tout perdu sous les coups des grêlons. Mon rosier ne ressemble plus à rien. C’est peut-être l’occasion de l’ôter et de planter un autre dont les couleurs me plaisent plus. Mais comme je sais qu’il va repartir, je ne peux pas me résoudre à le jeter. Toutes les fleurs sont tristounettes sauf un pot de Dahlias qui était un peu plus à l’abri que le reste.

J’ai racheté des pétunias pour colorer un peu l’endroit, j’espère que mes gros dahlias rouges sortis de la cave vont finir par donner des fleurs. La grêle n’a pas pu les abîmer puisque seules quelques feuilles donnaient signe de vie. Et j’ai acheté des roseaux de Chine qui devraient atteindre presque deux mètres. S’ils donnent bien, comme ceux de ma voisine qui sont magnifiques, j’en achèterai d’autres. Je vous parle prochainement de la plate-bande de la propriété…

Jardinage

Depuis quelque temps je regardais avec dépit les laurels installés le long de la descente du parking. L’entreprise grassement payée pour leur entretien les a négligés. Ils n’ont pas été taillés en automne, ont souffert du gel et trônent tristement avec leurs vieilles feuilles mortes qui pendouilles tristement.

J’ai donc décidé de prendre les choses en mains. Tout d’abord j’ai acheté des fleurs pour égayer l’endroit. Une fois plantées, je me suis attaquée aux laurels que j’ai taillés après les avoirs débarrassés entièrement de sœurs vieilles feuilles. Une voisine m’a laissé accès à son tuyau d’arrosage. Une deuxième est venue mettre un peu d’engrais pendant qu’une troisième a pris un bout de branche et est partie se renseigner sur l’état de nos pauvrets.

Ils ne sont peut-être pas encore morts. Je vais les arroser tous les jours en même temps que mes jolies fleurs en espérant obtenir un beau résultat. D’autant plus que j’ai passé plus de cinq heures dessus en plein soleil. Parce que oui, il fait enfin beau et chaud. Pourvu que ça dure 🙂

 

Vieille avant l’âge

Quand je pense au cirque que je mène avec mes plantes sur le balcon, je me dis qu’en fait je suis une petite vieille sous une apparence encore potable.

Dimanche matin, très tôt, c’est la tempête. Je pense à mes pauvres fleurs qui doivent souffrir en plein courant. Je me lève, ôte tous mes bacs et les pose à l’abri. Je suis contente de moi, je retourne me coucher. Comme il continuera à souffler toute la journée, je les laisse tranquilles. Je les remets sur le bord du balcon en soirée, sans pour autant les poser sur leurs supports en hauteur. Il faut les protéger ces jolies.

Lundi soir, en rentrant du travail, le soleil brille. Je repose alors toutes mes beautés en hauteur, afin qu’elles profitent bien des derniers rayons de la journée. Mais voilà qu’en soirée le vent se lève à nouveau et souffle assez fort. Il pleut également et je regarde mes pauvres chéries lutter pour rester bien droites. J’ai bravé la pluie et remis toutes mes plantes à l’abri.

Je sais déjà que ce soir, je les poserai à nouveau sur leurs supports. D’une part parce que c’est bien plus joli et d’autre part, pour éviter que ma mémère ne les mange.

Une petite vieille je vous dis 🙂