Tag Archive | France Gall

Râlons un coup

Questionnaire de Mahie : https://wp.me/pPw2t-65s

Aujourd’hui je me sens : plus ou moins bien.

Ce matin la première personne à qui j’ai parlé une fois sortie de la maison : Jeanne, croisée alors que nous promenions nos chiens.

J’ai été super contente de : bosser sur mon dossier « suicide ». Il faudrait que je le relise et peaufine d’ici ce soir. Je ne veux plus en entendre parler ensuite.

Ça m’a franchement énervée de : pfff, tellement de choses m’énervent en ce moment. Faut vraiment que je me calme.

Je suis grognon : pas encore mais il n’est que 10h30.

Nan, mais franchement, tu trouves ça normal de/que : le lobby des restaurants estime que les mesures mises en place sont trop restrictives : 4 personnes par table c’est pas suffisant et 2 mètres de distance entre chaque table c’est trop. Qu’on est bêtes : le virus, dès qu’il voit un restaurant, il se barre. On devrait le savoir, non ? Le pire ? C’est qu’il va probablement avoir gain de cause alors qu’on arrête de nous casser les pieds ailleurs !

C’est exquis de : faire des grillades sur le balcon.

Ça me rend extatique : rien. Je ne vois rien de positif dans un avenir proche.

En ce moment je lis : Casa Rossa de Francesca Marciano.

Je dis « respect » à : ceux qui me supportent car je ne suis pas facile en ce moment.

Je ne résiste pas à : manger des cochonneries.

J’vais t’dire une bonne chose : j’ai besoin de vacances.

Dans ma bagnole je n’ai besoin de personne et j’écoute à fond : Tom Jones qui passait à la radio.

Je me taperais bien : des filets de perche avec frites et un bon petit verre de vin blanc bien frais.

J’ai été raisonnable : sans plus.

Cette semaine pour la première fois j’ai : je ne vois pas…

C’est bien la dernière fois que je : vais bosser ?

L’émission de tv, de radio, ou l’article de presse qui m’a le plus frappé cette semaine c’est : tout est déprimant…

Plutôt que d’être assise à mon bureau, là tout de suite j’aimerais mieux : je suis très bien, assise sur mon canapé. J’entends le piaillement des oiseaux.

Et pour terminer en musique, je vous propose France Gall avec La Chanson d’Azima

Le travail c’est la santé

Patricia a décidé de débuter son mémoire maintenant. Donc maintenant elle a contacté un prof, maintenant elle a décidé de son sujet et maintenant, elle veut commencer à rédiger son travail de recherche parce qu’il ne nous reste que trois semestres d’études et c’est un peu juste. Je l’écoute distraitement stresser. Je ne peux rien faire pour elle. Un peu plus tard, ma conscience me dit que je devrais peut-être aussi m’inquiéter de débuter le mien. Comme cela fait déjà plus de six mois que je repousse aux calendes grecques le départ, il serait temps de m’activer. Sauf que je ne suis pas plus motivée que ça. Mais avant de passer à autre chose, je m’oblige à relancer mon prof, comme ça j’ai l’excuse de dire qu’il ne me répond pas pour expliquer pourquoi je glande.

Contre toute attente, il me contacte et nous arrivons enfin à fixer un rendez-vous. Je réalise alors que je vais avoir un semestre chargé et c’est exactement ce qu’il me faut. C’est le seul moyen de me faire travailler un minimum. Du coup, j’ai déjà commencé à bosser mes statistiques car je patauge complètement. Cette semaine, le cours qui va demander le plus de temps débute. Et cette fois-ci, je ne peux plus vraiment repousser mon travail de mémoire. En effet, le prof m’a demandé si je voulais gérer mon temps et le recontacter une fois que la partie dont nous avons discuté sera rédigée ou si je préfère un délai. Il a peur qu’un délai soit une source de stress et que je n’ose pas demander à repousser la date si je n’arrive pas à suivre. Je me connais. J’ai demandé une date fixe de rédition pour m’obliger à travailler sinon je vais continuer à procrastiner. Et je connais mes capacités de travail, je ne m’inquiète donc pas. J’ai besoin de ce stress pour me stimuler.

Vous savez quoi ? Je suis contente d’aller au travail pour avancer dans mes nombreuses tâches. Ca fait longtemps que ça ne m’était pas arrivé !

P.S. du lundi : bon ben le cours chargé a commencé et il s’annonce très très très chargé 😱 Je vais être obligée de bosser régulièrement ce semestre et peut-être même devoir travailler un peu depuis la maison ! Vais-je avoir encore le temps de lire à côté et venir bavarder ici ???

Et pour terminer en musique, je vous propose France Gall avec Evidemment