Tag Archive | intelligence

Bonjour bonjour

Alors je ne vous parle plus de mes cours mais j’ai un peu de peine à vulgariser ce que j’étudie actuellement et surtout beaucoup de flemme. Mon prof le fait très bien ICI.

Pour faire court, nous avons étudié l’évolution des divers tests d’intelligence. Puis nous avons appris ce qu’était l’intelligence, ce que contiennent les tests d’intelligence, comment les faire passer, quels sont les documents utilisé, sur quelle base ils sont construits. Nous avons appris qu’avoir un QI de 130 ne veut rien dire en soi; il y a toute une observation qui se fait lors de la passation du test et qui est expliquée sur le rapport transmis ensuite à la personne concernée.

Après l’intelligence, nous avons appris ce qu’est la personnalité et ce que sont les tests de personnalité, sur quelles bases ils sont construits, et ce qu’ils mesurent exactement : le névrosisme, l’extraversion, l’ouverture d’esprit, l’agréabilité et la conscienciosité (le correcteur me dit que j’écris faux ces mots. Soit je les traduits bêtement de l’anglais, soit je fais effectivement des erreurs mais voilà, tant pis, soit le correcteur est nul, et j’aime cette option). Ces cinq concepts sont sous-divisés en six facettes afin de bien cerner la personne et on doit connaître tout ça pour les examens.

A présent, on termine avec les processus cognitifs, c’est-à-dire comment une personne perçoit l’information, ce qui va lui permettre ensuite de façonner sa pensée et son apprentissage.

C’est super intéressant, certains textes à lire sont pénibles, d’autres extrêmement difficiles à comprendre mais le tout me plaît.

Voilà, c’est tout pour aujourd’hui.

Et pour terminer en musique, je vous propose Nothing but Thieves avec Sorry que j’écoute actuellement en boucle.

Advertisements

C’est la rentrée des classes !

20170909_080633

Et oui, les cours ont bien repris. J’ai mis ma trousse et mon ordinateur dans mon sac, préparé mon pique-nique pour la journée et me voilà partie pour une journée studieuse. J’ai retrouvé les copines avec plaisir et j’aime bien mes profs cette année, ce qui va faciliter ma motivation qui a nettement souffert le semestre précédent.

Comme je vous l’ai déjà écrit (non, je ne vais pas mettre de lien, la flemme de chercher), j’étudie l’intelligence et la création de tests.

Les premiers scientifiques qui ont étudié les processus cognitifs ont conclu que les humains supérieurs en intelligence étaient ceux qui étaient capables de développer des associations par similarité (faire des liens entre différents concepts/idées). Galton, demi-cousin de Darwin, a soutenu que les personnes qui avaient des temps de réactions sensorimoteurs plus performants lors d’opérations cérébrales avaient hérité de ces capacités.  Il inféra que l’intelligence était héréditaire et il prôna l’eugénisme. Pour garder les bons gènes, il fallait stériliser et interner les être inférieurs. Beau programme en ce début du 20e siècle.

Des tests de mesure de l’intelligence se développent parmi les scientifiques dont un qui va servir spécifiquement à l’armée pour faciliter le recrutement des soldats. Les simples d’esprit seront donc écartés. Il est ressorti  que plus de la moitié des personnes testées obtenaient un QI en-dessous de 70. (100 étant la norme où se situe la majorité de la population, 130 la norme supérieure et 70 la norme inférieure). Ces merveilleux tests d’intelligence ont ensuite été imposé à l’immigration afin d’interdire aux sous-doués l’entrée sur le territoire américain. Là encore, un nombre impressionnant n’obtenait pas de score en-dessus de 70 et était renvoyé.

Il faut tout de même savoir que la validité des tests n’était guère probante. Par exemple, les immigrants étaient soumis à des questions de culture générale américaine dont ils ne connaissaient rien. Évidemment que les résultats allaient être biaisés. Pour vous montrer un autre biais, Goddard a étudié la famille Kallikak. Le chef de famille a fauté avec une femme de basse extraction. Les enfants légitimes ont tous obtenu des postes prestigieux comme avocat, ou médecin alors que les enfants illégitimes avaient des jobs honteux, prostituée ou prêteur sur gage. Ce qui confirmait la théorie de l’hérédité de Goddard. Or, les conditions socioéconomiques n’ont pas été prises en compte par exemple.

Avec Hitler et l’euthanasie de masse, les Américains ont réalisé que leur eugénisme n’était guère mieux et ils ont gentiment cessé à partir de 1965.

Source : Greenwood, J. D. (2015). Intelligence defined: Wundt, James, Cattell, Thorndike, Goddard, and Yerkes. In S. Goldstein, D. Princiotta, & J. A. Naglieri (Eds.), Handbook of intelligence. Evolutionary theory, historical perspective, and current concepts (pp. 123-135). New York: Springer Science+Business Media.

 

Et pour terminer en musique je vous propose le dernier single de U2 You’re the best thing about me