Tag Archive | Lewis Capaldi

Mon beau cadeau

Je cherchais une solution pour continuer à courir durant la saison hivernale. J’ai hésité à acheter le vélo d’appartement de ma tante pour compenser le manque de sorties par rapport à mes quatre sessions depuis le mois de mai. Il a fallu que je range ma chambre pour faire un peu de place. Finalement j’ai renoncé au vélo, je n’aime pas ça donc c’est un peu ridicule d’investir dans un tel appareil. Puis j’ai vu passer une annonce… J’ai pris les dimensions chez moi, c’était parfait, j’ai donc passé commande (après avoir quand même bien réfléchi).

WhatsApp Image 2019-11-19 at 16.29.25.jpeg

Je me suis offert un tapis d’appartement 😍. J’ai pris un peu peur quand j’ai vu la taille du carton livré puis je me suis rassurée en me rappelant que j’avais bien mesuré la place disponible. Il a fallu une petite heure à l’installateur pour monter l’appareil puis il m’a expliqué en gros comment cela fonctionnait. Je n’avais jamais mis les pieds sur un tel engin auparavant.

20191124_113833.jpg

Avec l’appareil, j’ai droit à un abonnement d’une année à une application de coaching. J’ai testé le premier jour et n’ai pas aimé; je trouvais que le tapis allait beaucoup trop vite, je n’étais pas à l’aise. J’ai alors opté pour un programme inclus dans l’appareil. Idem, par moment ça allait trop vite. En plus j’ai mal posé les pieds, ma hanche m’a fait mal.

Le lendemain, l’esprit bien reposé, j’ai décidé de retenter sans paniquer. J’ai branché l’application et ai choisi un programme plutôt lent. En fait, c’est génial ! Un mec court à l’écran dans un décor extérieur. Il donne une sorte de cours d’histoire sur les lieux tout en encourageant les sportifs à maintenir le rythme de course. Quand il faut accélérer, le tapis accélère. Quand il faut ralentir…le tapis ralentit. Si le chemin monte, le tapis s’incline automatiquement pour reproduire la montée. Et je cours sans problème à la vitesse testée le premier jour. Je pense que c’était l’effet de surprise qui m’a fait peur. Quant à ma hanche, elle va bien pour autant que je pose l’essentiel de mon poids sur l’avant des pieds comme j’en ai l’habitude.

Je suis super contente de mon achat que je vais vite amortir vu la pluie qui est annoncée quasiment tous les jours. Aujourd’hui, dimanche, il fait grand beau alors je vais aller courir dehors. Demain soir, s’il ne pleut pas, je vais courir avec ma copine. On s’est croisées en promenant nos chiens, on en a profité pour fixer le rendez-vous après un coup d’oeil sur la météo. Du coup, vivement mardi soir que je m’amuse sur mon jouet…

Et pour terminer en musique, je vous propose Lewis Capaldi avec Before you go

Dodo l’enfant do

« Une étude de l’université de Vienne montre également que les hommes dorment mieux lorsqu’ils partagent leur lit avec une femme, contrairement aux femmes, qui elles, dorment mieux en compagnie de leur chien ». Voilà ce que relève un article tiré de la grande revue scientifique qu’est le 20 Minutes. Je n’ai pas le lien.

En fait, je n’ai rien à dire, je trouvais juste cela drôle. Et je me suis dit que ce serait parfait comme sujet le jour où je manquerais d’inspiration. Parfait pour aujourd’hui en fait ! Ce que je n’avais pas prévu, c’est comment enchaîner sur une telle assertion. Effectuer des recherches pour en vérifier le bienfondé ? Pfff, pas l’énergie pour. Donner mon avis sur la chose ? Bof, c’est pas comme si j’avais le choix entre l’homme ou le chien. Je n’ai que le chien…et le chat.

Alors finalement je pourrais me contenter de parler du sommeil. Quelle est la qualité de votre sommeil ? Médiocre en ce moment en ce qui me concerne. Je fais la crêpe quand je vais au lit et dès 3h du matin, fin de ma nuit. Je retiens de mes cours que dans ces cas-là, il faudrait que je repousse l’heure du coucher. Je tenterais bien l’expérience si je ne devais pas me rendre à heure fixe à mon travail le lendemain. Ce soir je vais courir, donc je sais que je vais fermer les yeux à peine allongée. Mais je vais quand même terminer ma nuit bien trop tôt…

Et pour terminer en musique, je vous propose Lewis Capaldi avec Hold me while you wait

Club de lecture

Cara me demandait comment se passait mon club de lecture. Alors voilà : Nous sommes une dizaine de personnes, je crois. Comme je n’ai pas de livre du club en ce moment, je ne peux pas vérifier. Tous les membres se retrouvent environ une fois par année autour d’un repas canadien. Comme je viens d’intégrer ce groupe, je n’ai vécu qu’un repas chez une personne que je ne connaissais pas, en France voisine. C’est ma voisine qui m’a proposé de participer à ces échanges car elle sait que j’aime lire et ils avaient besoin de nouveaux membres.

Autour de la table, la discussion porte sur les livres qui ont circulé durant l’année. Est-ce que les gens ont aimé tel bouquin et pourquoi ? C’est là que j’ai entendu parler du livre sur Dubaï que je suis en train de lire. Les commentaires m’ont intéressée et j’ai demandé à emprunter l’ouvrage.

Ensuite, chaque personne présente un ou plusieurs livres. Un seul sera retenu et fera partie de la chaîne de lecture. Nous avons un mois et demi pour chaque livre selon un planning établit à l’avance. Mon intermédiaire c’est ma voisine : elle travaille avec la soeur de la personne à qui je dois ensuite remettre le roman. Je pose donc ce dernier dans la boîte aux lettres de ma voisine qui fait suivre. De même, je reçois chaque mois mon livre dans ma boîte : la personne avant moi est amie avec une très bonne amie de ma voisine et le livre transite par elles.

Je trouve ce principe sympa. Je n’aurais pas aimé devoir me rendre une fois par mois à un endroit pour discuter de nos lectures. En revanche, j’espérais découvrir des livres autres que ce qu’on trouve bien en évidence dans les supermarchés. Pour l’instant, ce n’est pas le cas. Je continue donc à fouiner sur les blogs ou me laisser influencer par des vedettes qui racontent leurs dernières lectures. C’est comme ça que j’ai découvert Philip Kerr que j’aime beaucoup ou que j’ai lu un bouquin de Zadie Smith dont je n’avais jamais entendu parler. En revanche, je ne cède plus à la suite d’une émission tv littéraire. J’ai à chaque fois été déçue de mes achats même si j’ai un auteur qui m’a plu, à savoir Philippe Jaenada.

Et pour terminer en musique, je vous propose Lewis Capaldi avec Someone you loved.

Retour sur la semaine

Un livre : Le Maître de Garamond de Anne Cuneo

Un plat : un gratin de choux fleur. Miam

Une boisson : un coca zéro

Une série : l’épisode de la semaine de You’re the worst.

Un film/documentaire : Downsizing avec Matt Damon et Christoph Walz. L’idée de départ était sympa mais on dirait que les scénaristes ne savaient pas qu’en faire et encore moins comment terminer. Alors pour finir, on nous sert une bonne petite leçon de morale comme les Américains savent si bien le faire. Sans plus…

Le Monde secret des Emoji Heu, là c’est particulier. C’est pour les cours. On doit expliquer quelle théorie des émotions est mise en avant dans le film. Bon, j’aurais pu m’arrêter après quinze minutes puisque j’avais la réponse mais je n’avais rien d’autre à faire alors je suis allée jusqu’au bout.

Une rencontre : Non, aucune.

Un moment agréable : la balade prévue avec Rachel et nos chiens. Sauf qu’il pleuvait très fort donc mon chien est resté à la maison, Monsieur n’aime pas la pluie. Je suis rentrée archi trempée après une heure de marche mais cette sortie mouillée m’a fait du bien.

Une envie : me débarrasser définitivement de ces saletés de mites alimentaires. C’est un cauchemar.

Une occupation : tenir à jour mon blog ?

Et pour terminer en musique je vous propose Lewis Capaldi avec Grace