Tag Archive | Ralph Pelleymounter

Passe-temps

Je passe le temps au boulot en lisant un peu, écoutant mon livre audio et surtout, en regardant des séries.

Cette semaine j’ai regardé la première saison de Goliath avec Billy Bob Thornton dans le rôle principal. J’ai bien aimé. Je vais sans doute me faire la deuxième saison, en espérant qu’elle est aussi bien que la première.

Je me suis décidée à terminer Years and years qui ne comporte que six épisodes. Mais pour l’angoissée que je suis, cette série est plutôt anxiogène. En effet, elle montre comment notre société pourrait tourner en fonction de ce qui se passe actuellement et le résultat est plutôt moche et effrayant.

La nouvelle saison de Big Little Lies a repris avec cette fois-ci, Meryl Streep qui s’ajoute au casting déjà bien luxueux. J’aime beaucoup cette actrice et je peux dire qu’elle interprète très bien son personnage : à chaque fois qu’elle apparaît à l’écran, j’ai une furieuse envie de la baffer 😂.

Quant à mes lectures, je cherche une idée pour le prochain livre audio que je devrais débuter ces prochains jours. J’aimerais qqch en anglais et pas le gros truc bateau que tout le monde lit sur la plage, ça c’est le genre de livre qui m’ennuie en général. J’en ai trouvé un qui pourrait m’intéresser, un truc sur la CIA, mais il dure 21h. J’en ai au moins pour six mois !

J’ai plein de podcasts en retard faut que je m’y remette, de préférence au boulot. Parce que, comme pour les livres audio, j’ai tendance à m’endormir quand je les écoute depuis mon canapé, dans le train ou dans mon lit. Qu’ils soient intéressants ou non, le résultat est le même. Et je m’endors très très vite !

Ma pile à lire est grande mais j’ai une liste de livres que je veux absolument acheter et qui ne fait qu’augmenter…

Et pour terminer en musique, je vous propose Ralph Pelleymounter avec Now that the Kids have gone (Pound for Pound)

TV sous la pluie

La météo n’avait pas menti : trois jours de grisaille et de pluie. C’est long. J’ai donc traîné mon ennui à la maison. J’ai regardé les derniers épisodes disponibles de mes deux séries régulières. Un était sympa, l’autre bof. J’ai regardé The Avengers : Infinity war.  J’avais vu les premiers films donc j’étais contente de me lancer dans celui-ci. Sauf que… c’est quoi ce foutoir ??? On écrit trois lignes de scénario, on balance plein d’acteurs et d’actrices connus, de préférence beaux et belles et on se dit que ce sera suffisant ? Alors oui, j’aime beaucoup Robert Downey Jr et Benedict Cumberbatch. Mais, non, ce n’est pas suffisant pour me rendre un film agréable. J’ai tenu une heure sur les 2h15. Ça va trop vite, ça part dans tous les sens, il y a trop de personnages, et surtout, c’est nul !

Dans un autre style, j’ai regardé la série Bonding sur Netflix. Sympa, sans plus. Dimanche matin, désespérée par le temps maussade, j’ai zapé sur ma télé. Faut pas rêver, le dimanche matin, encore plus qu’en soirée, c’est le désert au niveau programme. Je suis arrivée sur le marathon de Londres diffusé sur la BBC. Autant vous dire que ce n’est pas quelque chose qui me passionne. Mais voilà, j’ai vu le futur gagnant courir, Eliud Kipchoge, et j’ai été comme hypnotisée. Je l’ai trouvé magnifique. La souplesse de ses pas, son rythme régulier, l’impassibilité de son visage. Quel mental ! Du coup, j’ai regardé jusqu’au bout et j’ai apprécié son sourire alors qu’il approchait de la victoire. Même chose chez la gagnante, Brigid Kosgei : une telle régularité, une telle souplesse. Je suis admirative. Ceci m’a décidée à appeler une copine : « Salut, tu voudrais bien me coacher ? Je souhaite me mettre à la course à pieds et toute seule j’en suis incapable. » On se voit mercredi.

Et pour terminer en musique, je vous propose Ralph Pelleymounter avec Your PET Scan (Brain on Drugs)