Tag Archive | Robbie Williams

Repos du guerrier

Vouloir rédiger six billets par semaine s’avère encore plus difficile que ce que j’imaginais. Ma vie passionnante ne m’apporte pas assez de sujets de discussion. Je pourrais vous raconter en détails les progrès de mon rangement. En fait, je ne range pas tant que ça : je jette ! Je n’ai jamais jeté autant de choses. En général, je garde beaucoup de trucs inutiles pour « le cas où ». Cette fois-ci, je pars du principe que si « le cas où » devait se présenter, j’irai à nouveau acheter le truc inutile. Et ça m’aide à passer le cap. En toute logique, je doute devoir acheter quoi que ce soit…

20190113_174613.jpg

Je jette, je jette, je jette…habits, draps, chaussures ici.

Les cours reprennent le 1er février mais…ils sont déjà en ligne. Peu importe, je profite de mes deux semaines de vacances. Cependant, comme je suis un grande curieuse, je jette quand même un oeil, histoire de me faire une idée de ce qui m’attend. Dans la foulée, j’en profite pour imprimer tous les articles à lire pour les trois premières semaines et regarder en quoi consistent les devoirs. La curiosité est un vilain défaut : il faut absolument que je commence à bosser mes cours, tellement il y a de boulot 😱. Bon, au moins, ça m’intéresse plus que le semestre précédent…sauf les statistiques bien entendu. J’ai un cours « cognition et émotion » que je me réjouis de débuter et surtout « Introduction au domaine de la santé : prévention et intervention ».

Et pour terminer en musique, je vous propose Robbie Williams avec Gold

Publicités

Les petits souvenirs déprimants :-D

Alors je reprends les questions du DrCaso mais autant vous prévenir tout de suite, elles ne me plaisent pas car je n’ai pas de réponses très positives.

Quel est l’un des plus chouettes voyages que vous avez fait dans votre vie ? Pourquoi était-il si chouette ?
Je devais partir deux mois au Canada avec une copine qui m’a laissée tomber peu avant le départ car elle ne se voyait pas loin de son mec. J’ai quand même décidé de partir toute seule. Mon voyage a débuté à Washington où je suis restée quelques jours chez une amie. Nous sommes ensuite allées à Atlantic City (où j’ai vu Bruce Willis que je trouvais tellement séduisant) puis je suis montée seule le long de la côte est. C’était très difficile pour moi car je souffre d’anxiété sociale et que rien n’était réellement planifié. Chaque jour je prenais la voiture et cherchais un nouvel endroit où passer la nuit. Mais j’ai tout de même aimé me rendre compte que je me débrouillais sacrément bien toute seule malgré mes grosses difficultés à aller vers les gens et les endroits que je ne connais pas. Je garde un souvenir tout particulier de Tadoussac, lieu que j’adore.

Quel est l’un de vos souvenirs préférés de votre mère ?
Rien ne me vient à l’esprit. Pourtant, je suis sûre qu’en cherchant bien je dois en trouver au moins un…

Quel est votre endroit préféré où passer vos vacances ?
Je retournerais volontiers à Tadoussac… A part ça, la dernière fois que je suis partie en vacances date de 2013 donc même si j’ai un endroit préféré, on ne peut pas dire que je le visite souvent.

Avez-vous jamais été congédiée/virée/renvoyée d’un job ?
Oui, mon dernier job. Nouveau boss misogyne qui en plus ne voulait pas de l’équipe en place. J’avais tout pour moi 😄.

Quel est le plat que vous faites le plus souvent )parce que vous l’adorez ou parce qu’il est rapide/facile ou autre raison) ?
Soupe de petites lettres, comme dans mon enfance. Avec du fromage râpé c’est encore meilleur. Vite fait, bien fait.

Et pour terminer en musique je vous propose un vieux tube que je trouve encore toujours tellement beau…. Robbie Williams avec Angels

Aïe, j’ai mal à la tête

Cette semaine aux cours on a parlé de traumatismes crâniens et autre accident vasculaire cérébral. Très intéressant. Chaque zone du cerveau a sa propre utilité donc quand l’une est atteinte, un signe bien spécifique se produit.

Je vais tout d’abord aborder les lésions qui touchent les lobes pariétaux, à savoir la zone qui part des tempes et monte légèrement vers l’arrière. A peu près !

Pour le côté droit, le patient peut souffrir d’héminégligence… à gauche. La lésion est à droite et le côté qui montre le problème se situe à gauche. L’héminégligence signifie que la personne n’est plus consciente d’une partie de son corps. L’ouïe peut être touchée, la vue ou le toucher voire les trois. Une femme ne se maquillera que d’un côté du visage par exemple. Et pourtant, sa vue n’est pas touchée, ses yeux fonctionnent parfaitement. Elle aura de la peine à entendre ce qu’on lui chuchote à gauche même si son oreille n’a aucun problème. Elle pourra souffrir d’apraxie constructive, à savoir qu’elle aura des problèmes pour assembler des objets ou recopier un dessin. Voici une vidéo (en anglais mais avec des images parlantes) LA.

Pour le côté gauche, le patient peut souffrir d’apraxies gestuelles. L’apraxie idéomotrice concerne les patients qui ne peuvent reproduire un geste sur commande comme par exemple envoyer un bisou avec la main. Une vidéo, en français, ICI. Une personne souffrant d’apraxie idéatoire est incapable d’exécuter une série de mouvements sur instructions. Vous lui donnez un verre vide et lui demandez de faire semblant de boire, elle n’y arrivera pas. Probablement qu’elle butera déjà sur le fait de saisir ledit verre. Alors que si elle a soif et que le verre est plein, elle boira plus ou moins normalement. Je n’ai pas trouvé de vidéo.

Concernant les lésions qui touchent les lobes frontaux (tout l’avant du cerveau, environ). La personne ne pourra exécuter une suite de geste comme par exemple taper sur une table avec la main plate, puis avec le bord de la main puis le poing. Elle bloquera sur un des trois gestes et le répétera non stop (taper uniquement avec le bord de la main, sans réussir à en changer).

Le patient ne pourra pas repérer une cible parmi d’autres car son regard ne se déplacera pas. Il pourra avoir des troubles de l’inhibition. Il proférera des gros mots ou se baladera nu sans voir où se trouve le problème. Il ne sait plus planifier ni résoudre des problèmes simples. Par exemple, attendre à un feu rouge n’implique pas que ce dernier va passer au vert puis à l’orange.

En fonction des symptômes du patient et différents tests à disposition, le neuropsychologue doit savoir dire où se situe la lésion dans le cerveau. Évidemment que des IRM facilitent grandement la tâche. Mais il faut savoir qu’il existe des micro-lésions qui n’apparaissent pas sur les images. Il faut donc savoir décoder les signes montrés par les patients.

Et pour terminer en musique je vous propose Robbie Williams qui travaille à nouveau avec Guy Chambers et devrait donc renouer avec le succès (bon il y a aussi un peu de Prokofiev). Voici Party Like a Russian