Tag Archive | surdoué

Je pense trop

Editions Guy Trédaniel, 2010, 250 pages

Editions Guy Trédaniel, 2010, 250 pages

Deux amies m’ont parlé d’un bouquin durant la même période Je Pense Trop de Christel Petitcollin. Une est particulièrement enchantée et me conseille vivement de le lire. L’autre est un peu plus circonspecte et me prête son exemplaire avant même de l’avoir terminé. J’ai lu les deux tiers et si j’étais raisonnable je m’en tiendrais là. La lecture de ce livre n’est pas compatible avec des études en psychologie. Citer ces sources, être rigoureux, avoir l’esprit critique, hop, on balance tout ça si on veut apprécier cette lecture.

La dame ne veut pas mettre des notes de bas de page non stop donc elle précise que ses sources sont citées dans la bibliographie à la fin du livre. Déjà là, la bibliographie est bien maigre mais en plus, il y a tout de mêmes quelques notes de bas de page : les références aux autres livres de Madame !

Nous apprenons ce à quoi pense François alors qu’il se rend pour la première fois à un rendez-vous chez cette dame. Rien d’exceptionnel. Or, voilà qu’elle explique que cette façon de penser n’est pas normale. Etrange, puisque c’est vraiment le genre de réflexions que je peux me faire. Donc j’apprends que je pense anormalement ! Mais c’est quoi penser normalement ? Bah ça elle n’en parle pas. Comme ça la majorité des lecteurs va s’identifier d’une façon ou une autre à François et va se dire que le bouquin le concerne. Et hop, un best seller ! La dame a tout compris.

Un peu plus loin elle parle des gens hypersensibles. Je sais que je le suis. J’entends tout, je sens tout, je vois le moindre détail (celui qu’il ne faudrait pas voir), etc. Donc quand on est hypersensible, on a également beaucoup d’empathie. C’est l’auteure qui l’explique car c’est ce que lui ont dit ses patients. Ah, la belle recherche empirique dont on nous serine dans les cours de psycho ! Mais quand on a tous ces dons (chouette j’ai des dons), on possède également la télépathie…Faites attention à ce que vous pensez en ma compagnie !

Elle parle aussi des test de QI et déconseille vivement de les passer. Elle dit que « de nombreux ouvrages dénoncent leur pertinence ». Quels ouvrages ? Nulle référence. Elle raconte que les tests sont subjectifs et posent « de graves problèmes d’éthique ». Rien que ça. Qu’ils ne prennent pas en compte le niveau social de l’individu ni sa culture. Il ne faut pas oublier que n’importe qui ne peut pas faire passer ces tests. Il faut suivre une formation spécifique. Et je rappelle que les psychothérapeutes FSP (donc reconnus en Suisse) ont tout de même dix ans d’études universitaires et sont donc à même de décoder les résultats en plus de la formation pour la passation de tests !

Et j’adore ce passage : « C’est parce qu’elle est sidérante que j’en suis arrivée à la conclusion que les pervers narcissiques ne s’en prennent qu’aux surdoués ». J’adore ces recherches hautement scientifiques. Et comment lutter contre ces pervers ? La réponse est certainement expliquée dans un autre bouquin…

Je m’arrête là. Donc je n’aime pas ce genre de bouquin mais, parce qu’il y a un « mais », je pense que je l’aurais peut-être apprécié quand j’allais mal. Si vous cherchez à vous réconforter, peut-être que ce livre est pour vous. Si vous allez vraiment mal, consultez un psy. Il vous sera entièrement dévoué durant votre heure de consultation et ne s’adressera qu’à vous et pas à un large public. Et il vous aidera à trouver des solutions, solutions qui ne sont jamais proposées dans le livre…

 

Et pour terminer en musique : Vanessa Paradis & Carl Barât The Dark, it comes