Tag Archive | The Silent Comedy

Où sont passées mes jambes ?

Je suis tombée sur un article du NY Times qui indique pourquoi beaucoup de personnes ne perdent pas de poids alors qu’elles pratiquent une activité sportive. (L’article est LA). Ça reste un peu léger comme approche et les commentaires se chargent de le mentionner.

Des amis m’avaient prévenue qu’il ne fallait pas trop regarder la balance car je n’allais sans doute pas perdre de poids. Et c’est un fait : après plus de deux mois, j’ai cinq cents grammes qui se sont ajoutés discrètement. Mes amis m’avait aussi précisé qu’il fallait que je mesure le tour de ma taille, ce que je n’ai pas fait. J’ai des yeux, je me dis que ça me suffit pour constater si quelque chose change à ce niveau. Alors ?

Alors il faut que j’investisse dans des ceintures pour arrêter de remonter sans arrêt mes pantalons. Je flotte un peu dans mes robes. Dernièrement, alors que je passais devant mon miroir et que je me regardais de façon distraite, un détail m’a frappée. Je reviens en arrière et m’observe attentivement. Mais où sont passées mes jambes ? Elles ont fondu ! Je n’en reviens pas. Elles sont toutes fines. Effectivement, la balance n’est pas mon amie, mais mon corps, lui, me félicite pour mes efforts.

Selon l’article, les personnes pratiquant un sport mangent beaucoup plus pour compenser. Une amie m’a expliqué que je pouvais m’empiffrer dans l’heure qui suit ma séance de jogging, mon corps allait de toute façon tout évacuer. Que ce soit vrai ou non, peu importe. Après avoir couru, je n’ai pas faim. Je constate que les jours où je vais courir le matin, je mange nettement moins.

Si je m’en tiens à l’article, je ne crois pas manger plus. Je ne maigris pas mais ma taille s’affine et c’est plaisant à constater. Je continue à m’envoyer plein de chocolat, j’opte parfois pour un croissant le matin au lieu de mon yogourt voire les deux, et je me gave de frites avec une bonne sauce à la crème quand je vais manger chez ma maman. J’essaie d’éviter de manger trop sucré et je tente de ne pas trop boire d’alcool. Je n’aime pas les légumes que je mange avec parcimonie et je ne suis pas tentée par un repas de petites graines; pain/fromage ça me plaît bien, hamburger/frites ou pizzas également. Mais ces deux derniers jours j’ai mangé une copieuse salade de pâtes parce que mon corps me réclamait quelque chose de plus ou moins léger et sain.

Comme je l’avais déjà dit, je ne cours pas pour maigrir mais pour développer mon souffle. Et j’ai constaté qu’en plus de développer mon souffle (et mes muscles) j’éprouve le plaisir d’accomplir quelque chose et ça, ça me fait un bien fou car ce sentiment-là, je n’ai pas l’impression de le trouver ailleurs dans ma vie, en ce moment du moins. Ce qui explique sans doute pourquoi j’aime tant courir, moi qui déteste le sport. Je vais donc continuer, et j’ai bien raison car selon un article lu dans Greater Good Magazine : « people who loved physical activity had higher happiness, meaning, and satisfaction » alors que les gens qui aiment les activités sociales « had higher happiness and meaning in life« .

Et pour terminer en musique, je vous propose The Silent Comedy avec Bartholomew

 

Publicités