Tag Archive | Tim Roth

Selma

MV5BMjIzNzAxNjY1Nl5BMl5BanBnXkFtZTgwMDg4ODQxMzE@._V1_SY190_CR0,0,128,190_AL_Je voulais vous parler depuis une semaine du film Still Alice avec Juliane Moore, Alec Baldwin et Kirsten Stewart. L’histoire parle d’Alice, linguiste réputée qui découvre qu’elle souffre d’Alzheimer a 50 ans déjà. Jolie et tendre histoire même si la maladie est bien plus violente que telle que décrite dans ce film. Mais ce matin j’ai vu un film qui ne me tentait pas plus que cela, Selma, et j’ai pris une grosse claque !

MV5BODMxNjAwODA2Ml5BMl5BanBnXkFtZTgwMzc0NjgzMzE@._V1_SX214_AL_

J’ai pleuré à chaudes larmes une bonne partie du film. L’histoire parle de la marche pacifique organisée par Martin Luther King de Selma à Montgomery en Alabama afin de faire valoir le droit de vote des noirs dans cet état qui s’obstinait à le leur interdir. J’ai donc pleuré devant tant de violence et de haine pour ces noirs qui ne font aucun mal, pour ces blancs qui les soutiennent dans leur lutte, pour ces moments de doute et d’impuissance du Dr King face au Président des Etats-Unis. C’est un très beau film, très bien joué et extrêmement émouvant. Musique très prenante également. Prévoir la réserve de mouchoirs.

Arbitrage

arbitrage

Je suis allée voir le dernier film de Richard Gere Arbitrage avec également Susan Sarandon et Tim Roth.

Le personnage principal est un riche homme d’affaires à qui tout réussi. Il est sur le point de revendre sa société à un très bon prix. Seulement nous apprenons qu’il a falsifié les comptes pour masquer de grosses pertes suite à une mauvaise affaire. Il n’en reste pas moins un homme charismatique qui jongle entre le travail, sa femme, ses enfants (adultes) et sa maîtresse.

Or, plus le film progresse, plus l’image de golden boy s’effrite pour laisser la place à un homme avide de pouvoir et d’argent. De nombreux revirements de situations surprennent le spectateur sans pour autant le lasser.

Le film s’achève brutalement et laisse planer le doute quant à la suite. Mais très vite, en réfléchissant bien, la fin est en fait connue. C’est un quart d’heure après avoir quitté la salle que je l’ai comprise. J’en ai discuté avec une collègue qui a également vu le film et qui est arrivée à la même conclusion que moi. Avec cette phrase qui explique bien le côté tordu du personnage « mais pourquoi est-ce qu’on n’y a pas pensé tout de suite ? »

C’est donc un bon film que je me ferai un plaisir de regarder une nouvelle fois lorsque mon cerveau fonctionnera correctement à nouveau.