Archives

Pas un pet de poussière

Me revoilou. Les examens sont passés, j’attends avec impatience les résultats. Autant dire que durant cette période, et l’attente qui s’ensuit, il m’a été très difficile de maigrir avec tout le sucre que j’ai (et que je continue) à engloutir. Heureusement, je ne grossis pas, mais c’est sûr que je n’ai pas perdu un seul gramme !

A part ça j’ai contracté une puissante dette pour l’achat de Steve. Mais qui est-il ? C’est mon nouvel aspirateur autonome. Je l’aime d’amour 😍. Vous pouvez lire un test détaillé de cet appareil ICI. Depuis que Steve est entré dans ma vie, je revis. Mon sol est propre…archi propre ! Tellement propre que je ne supporte plus la moindre miette par terre et que je n’ose plus laisser mes cheveux tomber un peu n’importe où ! Je suis devenue maniaque.

Tout d’abord, il a fallu que j’ôte tout ce qui traîne habituellement par terre. Chez moi c’est joyeux bordel donc j’avais du travail. Dans un premier temps, j’ai donc rangé, trié, jeté tout ce qui aurait pu gêner Steve dans son boulot. Puis je l’ai laissé aspirer. Toute contente de voir un sol dépourvu du moindre poil de bêtes, j’ai trouvé dommage d’apercevoir quelques taches. C’est tout naturellement que j’ai enchaîné avec la serpillère. Le problème, parce que c’en est un, est que vu le prix qu’il me coûte, je demande un travail régulier à Steve. Du coup, dès que je vois la moindre trace de pas/pattes, je deviens folle. Le matin, je sors promener le chien juste avant de partir travailler. Je n’ôte pas mes chaussures en rentrant et j’ai toujours quelque chose à aller chercher dans les quatre coins de l’appartement. Et comme c’est mouillé dehors, je laisse des traces sur le sol. Je cours alors chercher la serpillère pour tout effacer ! (L’enchaînement de mes phrases n’est pas terrible mais tant pis…)

En rentrant dernièrement, toujours aussi extatique devant mon parterre dégagé et propre, j’ai constaté que ma salle de bain encombrée ainsi que ma cuisine détonnaient à présent. J’ai commencé à virer, jeter, trier tout ce que je trouve dans ces deux pièces. Je ne veux voir que des espaces lisses et propres. Même la couverture sur mon canapé commence à me déranger… Je ne sais pas combien de temps je vais rester dans cet état (je n’ai JAMAIS réussi à garder mon appartement propre) mais une chose est sûre, même si je n’ai pas encore terminé tout mon rangement, c’est agréable de rentrer chez moi et de voir toute cette propreté !

IMG_0463.JPG

Et pour terminer en musique, je vous propose Let Go de Son Lux. J’ai entendu cette chanson dans un épisode de la troisième saison de How to get away with murder et j’ai trouvé que cette musique allait tellement bien avec la scène que j’ai été envoutée.

Humeurs

20170103_181029Quelqu’un m’a parlé d’un site foutoir où l’on trouve de tout pour pas cher. Je suis allée voir. Effectivement, c’est foutoir. Aucune envie d’y rester…jusqu’à ce que mon attention soit attirée par des articles pour chiens. Plein de jolis manteaux ! Non, je ne veux pas affubler ma bête de vêtements ridicules mais il me fallait un petit manteau pour l’hiver. Et surtout pas cher ! Et voilà, il est arrivé juste pour les températures négatives. Monsieur n’est pas content, mais il va s’y faire…pas envie de devoir le gâver d’antibiotiques parce qu’il prend froid au moindre coup de vent.

*****

Je ne crois pas en avoir parlé ici mais je me suis offert l’année dernière une batterie électronique. Un vieux rêve. Comme je n’ai pas les moyens de m’offrir le haut de gamme, je ne m’attendais pas à une qualité parfaite même si je n’ai pas pris non plus la gamme la moins chère. Tout ça pour dire que le son est bon mais… Du coup je voulais tester une vraie batterie pour comparer à présent que je sais jouer deux ou trois rythmes.

Un copain, musicien, possède un local avec plein de jouets genre, boîtes à rythmes, logiciel pour aide à composer de la musique, micros en tout genre, tables de mixage et surtout, une batterie ! Avec une copine, nous avons pu nous défouler. Une chose est sûre, le son est nettement plus pur et puissant. Un vrai régal.

*****

mv5bmtq5ode4mty2nv5bml5banbnxkftztgwmzm2nzezmdi-_v1_ux182_cr00182268_al_

Vu sur IMDB

J’ai vu deux beaux films dernièrement au cinéma. Sans violence et qui donnent à réfléchir sur la vie. Demain tout commence avec Omar Sy. Je suis allée voir ce film par dépit parcequ’il n’y avait rien qui me convenait à l’heure qui m’arrangeait. Je suis ressortie de la séance enchantée.

Le deuxième est Collateral Beauty avec Will Smith, Edward Norton, Kate Winslet ou encore Helen Mirren. Là encore, aucune violence physique, pas d’horribles méchants qui veulent à tout prix détruire le monde. Un film léger, triste et beau à la fois. Beaucoup de personnes dans la salle ont sorti les mouchoirs et ce n’était pas dû à la grippe…

*****

Et pour terminer en musique le thème principal de la série Westworld par Ramin Djawadi. J’adore cette musique.

 

Mon non régime (suite)

20161229_183557

Je vous avais parlé de ma découverte d’un “non régime” pour maigrir lentement mais sûrement ICI. Après six mois, qu’en est-il ?

Tout d’abord, je précise que j’ai dû utiliser l’application fatsecret un ou deux mois maximum et en mode “fainéante” puisque je ne pesais rien. C’était uniquement pour me faire une idée des calories consommées quotidiennement. Donc je n’ai aucune idée du nombre que j’ingurgite chaque jour. Je m’étais basée sur le chiffre pour atteindre 61 kilos. Mais finalement je mange peut-être pour 63kg ou pour 59kg ! On verra bien à combien je me stabilise.

Et mes fameuses fringales de malbouffe ? Malheureusement, avec l’approche des examens elles sont violentes. Dans la mesure du possible, à savoir une volonté toute relative, je me rue sur des oranges. J’aime ça, c’est bon, mais ça ne vaut pas des chips. Il m’arrive donc de craquer et dans ces cas, j’essaie de faire durer le paquet de chips au moins deux jours. Dans l’ensemble, je ne m’en sors pas trop mal.

Après six mois, j’ai maigri de six kilos. Une amie qui étudie la nutrition m’a conseillé de ne pas perdre plus d’un kilo par mois. Plus et le cerveau va s’affoler et tenter à tout prix de créer des réserves de graisse.

L’ennui, c’est qu’il y a eu les Fêtes de fin d’année et que j’ai décidé de me mettre aux cupcakes. C’est sympa à cuisiner et offrir. Mais avant de les offrir…il faut les goûter. Je ne saurais dire lesquels étaient les meilleurs. Chocolat/banane ? Pomme/Cannelle ? Chocolat ? Caramel beurre salé ? Je crois qu’il faut que j’en refasse pour trouver la réponse 😄. Et ma volonté ?!?! Mais quelle volonté ?

Et pour terminer en musique je vous propose Kodaline avec Lost

 

Pas d’idée de titre…

Je suis fatiguée pour changer. Et j’ai mal à la gorge comme d’habitude en cette période. Mais qu’y a-t-il de si particulier ? C’est la période où je m’inscris aux examens 😱. Et oui, ça approche gentiment. J’ai quasiment terminé mes notes de révision. Encore un chapitre à résumer et je peux débuter le bourrage de crâne. Il y a énormément, je mélange tout et pour un cours je n’ai absolument aucune idée de ce qui est attendu.

Mais heureusement, je trouve quand même des moments pour penser à autre chose.

20161201_202202

Jeudi soir, avec deux copines, nous sommes allées au Montreux Comedy Festival. Nous avons débuté notre soirée par un petit verre de vin rouge avant de nous diriger vers la salle. Nous avons passé une excellente soirée présentée par Artus. Il faut dire que sur place c’est quand même mieux que regarder le show depuis son canapé (l’émission passait en direct à la télé). Nous avons décidé que ce serait bien de renouveler l’expérience l’année prochaine. En plus on a trouvé un super endroit pour se parquer gratuitement et filer juste après la soirée sans être prises dans les files de voitures.

Autrement j’ai été déçue du livre Libérez votre cerveau. Même s’il y a des choses intéressantes, je n’ai pas compris l’enthousiasme lu ça et là à propos de cet ouvrage. Par moment j’avais l’impression que ça partait dans tous les sens, que l’auteur se faisait plaisir en employant certains mots qui n’apparaissent autrement que dans le dictionnaire, le name dropping ça va un moment et le moi je également. Moi je vous le dis ! Mais j’ai quand même réservé un livre à la bibliothèque qui était cité dans cette ode à l’auteur.

J’ai certainement d’autres choses à raconter mais je suis fatiguée et un mal de tête tente d’occuper mon cerveau…

Et pour terminer en musique je vous propose Don’t shy away de Sophie Ellis-Bextor. Une jolie voix pour une jolie chanson.

Humeurs

Élections

Ce dimanche la Suisse vote sa sortie ou non du nucléaire. Je ne vais pas vous donner mon avis sur le sujet car là n’est pas le but de ce message. Non, ce qui m’énerve lors de votations, c’est que l’on ne sait jamais la vérité. Les politiciens et leur parti ne cherchent qu’à obtenir le pouvoir. Le bien-être des citoyens passe en second plan. Il faut séduire ou effrayer mais ne surtout pas informer réellement. Les deux camps mentent par omission. Pour gagner le plus de voix, ils vont tenter de toucher la corde sensible des électeurs. Le camp du NON a choisi la peur brute : on sort du nucléaire, la Suisse n’aura plus de courant et vous serez plongés dans le noir. Le camp du OUI vise la corde sensible : donnez un bon avenir à vos enfants et là on voit des photos de jolis enfants bien blancs, bien propres. L’innocence à l’état pur. Mais concrètement, si l’on reste ou l’on sort, qu’en est-t-il ? Ah, ben vous pouvez courir pour qu’on vous le dise. Il faut reprendre toutes les informations des deux camps et creuser pour trier le vrai du faux…

Black Friday

Voilà que la Suisse veut faire comme aux USA. Le Black Friday où consommation excessive et non nécessaire qui réussi aux riches entreprises et vide le portemonnaie des plus pauvres. D’autant plus qu’ici, les 70% de rabais sur tous les produits n’existe pas.

Il se trouve que j’avais rendez-vous avec l’Enquiquineuse hier dans un centre commercial. Nous n’avions pas pensé à cette folle journée de dépenses. Le parking était bondé un vendredi après-midi. Les gens ont-ils tous pris congé de peur de louper la bonne affaire ? Le magasin principal faisait 30% aux clients possédant la carte de l’enseigne. Pour les autres ? Passez votre chemin ou payez plein tarif. Aucune idée de ce qui se passait dans les autres échoppes, je n’y ai pas mis les pieds.

Le soir j’avais donné rendez-vous à mon neveu pour aller chercher son cadeau de Noël (il veut des chaussures) dans un Outlet. Une fois encore, je n’avais pas anticipé la ruée sur l’or à la surconsommation. Nous entrons dans le premier magasin de chaussures. Des ballons sont disposés ça et là pour accentuer l’effet “jour de fête”. Et à l’entrée un grand écriteau annonce 50% sur certains articles. Lesdits articles se réduisent à une dizaine de paires de chaussures disposées dans l’entrée et le couloir central. Rien à redire sur les chaussures soldées mais il ne faut pas chausser du 37 ou 38 puisque sur certains articles, ces deux tailles n’ont pas de rabais ! Pour le reste, c’est plein tarif.

Mon neveu a finalement trouvé son bonheur dans un autre magasin. Puma pour ne pas le nommer. Je vois des panneaux annonçant 30% accrochés devant certains articles. Evidemment que les baskets choisies n’entrent pas dans cette catégorie. Comme nous sommes dans un Outlet, le prix est légèrement plus bas que celui en magasin. CHF 53.- au lieu de CHF 79.-. J’ai de la chance car généralement les différences de prix sont vraiment insignifiantes (on est en Suisse, pays où nous sommes tous riches !). Et en passant à la caisse, j’ai eu une heureuse surprise. Visiblement, les 30% étaient pour tout le magasin. Au final, j’ai donc payé CHF 37.10. Sans le chercher, j’ai fait une bonne affaire !

Pourquoi une bonne affaire ? Parce que j’avais prévu un budget de CHF 50.- et que j’ai dépensé moins. Le but de ces actions flash, c’est de pousser à la consommation. L’humain est ainsi fait; il se dit que l’affaire est éphémère donc il doit absolument d’en profiter. Alors peut-être que lui aussi aura prévu un budget initial de CHF 50.- qu’il va aisément transformer en CHF 150.- de dépenses car ce serait bête de passer à côté de si bonnes offres. D’autant plus si les articles exposés laissent croire qu’une rupture de stock est imminente. Là, l’humain va dépenser encore plus vite. C’est humain et ça s’appelle de la psychologie sociale…ou de l’excellent marketing !

Lecture

20161126_085939

Ma nièce a un exposé de français à faire et elle s’énerve car c’est trop dur d’autant plus qu’elle doit le faire sur un seul chapître du livre. Chapitre qui ne comprend que cinq pages ! Y a rien à dire sur cinq pages ! Je lui demande alors si elle peut m’envoyer la photo d’une page. Je la lis et suis conquise. Je cours acheter le livre de Jacques Chessex Un Juif pour l’exemple. La version Poche de 2009 contient 82 pages, c’est vite lu. Mais j’ai pleuré, j’ai eu mal. Et il y a tellement à dire sur ces cinq grandes pages ! Court extrait page 31 : “Tout est en place pour l’exemple que la bande doit donner à la Suisse et aux Juifs parasites de son territoire. Donc sans tarder, choisir un Juif bien représentatif, bien coupable de crasseuse juiverie, et le liquider avec éclat”…

20161126_085948

Et comme mes cours  de Neuroanatomie et Neuropsychologie m’intéressent, j’ai décidé de me plonger dans les bouquins d’Oliver Sacks. Après L’Homme qui prenait sa femme pour un chapeau, j’ai choisi L’Odeur du si bémol. Voilà une partie de la quatrième de couverture : “Vous est-il déjà arrivé de voir quelque chose qui n’était pas vraiment là ? De vous entendre appeler par votre nom dans une maison vide ? D’avoir l’impression que quelqu’un vous suivait puis de vous retourner dans une rue déserte ?

Une simple fièvre ou la migraine peuvent faire percevoir des lumières colorées ou des visages effrayants. […] Les sujets endeuillés reçoivent parfois la “visite” réconfortante de l’être cher qui les a quittés…”. Je me réjouis de débuter ma lecture 😊.

Et pour terminer en musique Rien entendu cette semaine qui m’a fait vibrer. Mais j’ai écouté un chouette podcast sur Michael Stipe (Here’s the thing) chanteur de REM et du coup, c’est ce groupe qui l’emporte avec une magnifique chanson Everybody hurts.

Joies des transports en commun

Je débute ma deuxième semaine de transports publics. Pourquoi ? Un grain de folie sans doute et quelques économies de réalisées pour investir dans des cadeaux de Noël.

Alors c’est sympa de reprendre le train ?

Tout d’abord je ne prends plus la voiture jusqu’à la gare comme je le faisais dans mon ancienne vie. Le prix du parking a presque triplé. Donc je monte dans le bus qui s’arrête juste devant chez moi. Les dernières places assises ont été prises à l’arrêt précédent. Je fais donc les dix minutes de trajet debout. Le seul ennui c’est qu’il y a foule à l’arrêt suivant et on se retrouve pressés comme des sardines. Changement de moyen de transport à la gare.

Le train c’est bien ! Je suis assise et peux lire tranquillement durant les presque trente minutes de trajet. Rien à redire. Arrivée à Lausanne, nouveau changement. Et là c’est sportif.

Metro à Lausanne le matin aux heures de pointe

Métro M2 : A présent j’adopte la méthode appliquée par la majorité : je pousse. Du coup, avec de la chance, je rentre dans le deuxième métro qui passe. Sans pousser, j’arrive monter dans le quatrième 😱. On est tellement écrasés qu’il est inutile de se tenir; on ne peut pas tomber !

Le retour est légèrement différent. Je monte dans le métro dont le terminus est la gare. Il arrive quasiment vide à mon arrêt alors que celui qui descend jusqu’au bord du lac est déjà plein. Je dois donc attendre deux minutes de plus mais ça en vaut la peine.

Le train c’est bien. Le wagon est quasiment vide c’est parfait. Il reste l’étape du bus pour rentrer. Vous imaginez un trottoir bondé de gens qui attendent l’un des sept bus prévus à cet arrêt. Une horreur. Celui que j’emprunte est archi plein. Une amie qui le monte à l’arrêt suivant doit prendre de l’élan et foncer dans le tas si elle veut pouvoir rentrer dedans.

J’essaie de ne voir que les côtés positifs mais parfois je sens la panique monter face à tout ce monde. Je me concentre alors sur la musique diffusée dans mon casque et ça me calme…

Et pour terminer en musique je vous propose de plonger dans le passé avec INXS et Bitter Tears


Un peut de tout et de rien

J’ai bossé au ralenti cette semaine donc je ne sais pas trop de quoi vous parler.

Pour mes cours, j’ai retenu que les personnes souffrant de cécité partielle ou complète peuvent avoir des hallucinations qui défilent devant leurs yeux sous forme de films. Contrairement aux gens qui présentent une démence, les aveugles savent qu’il s’agit d’illusion. Ils font la part entre le réel et l’irréel. Ces hallucinations sont connues sous le terme du syndrôme de Charles Bonnet. En effectuant quelques recherches, je suis tombée sur une vidéo de Oliver Sacks dans un TED talk et vous invite à la visionner ICI. C’est en anglais mais vous pouvez sélectionner des sous-titres en français.

img_0441

J’ai acheté ces deux livres. Concernant L’Arabe du futur j’avais bien aimé les deux premiers volumes et n’ai pas été déçue par celui-ci. Je trouve très instructif de découvrir la vie au Moyen-Orient. Quant au livre de Idriss Aberkane, ça me prend plus de temps car même s’il est très intéressant, il est également compliqué. Du coup je dois me concentrer un minimum.

fullsizerender

Et chaque soir je passe une heure à jouer à Assassin’s Creed… Pas plus parce que sinon je sais que je n’arriverai pas à dormir. Mais comme ma nièce m’a montré que ce n’était pas si difficile à progresser, je joue…et progresse effectivement. Ah si j’arrivais à mettre autant de régularité pour bosser mes cours !

La météo annonce un temps de merde avec éventuellement de la neige jusqu’en plaine. Je suis contente d’avoir justement décidé de reprendre les transports en commun dès lundi même si je déteste ça. Pour me donner du courage, et accessoirement me couper de la foule qui me stresse tant, j’ai acheté des écouteurs de qualité (made in Japan) pour m’évader en musique. J’ai profité du voyage d’un proche au Japon pour qu’il me les achète sur place et que ça me coûte moins cher. Suis très contente de moi sur ce coup-là ! Si quelqu’un peu me rapporter à moindre coûts un petit Astell&Kern Jr je suis très intéressée 😁.

Et pour terminer en musique je vous propose un vieux truc de Fleet Foxes Heard them stirring