Un p’tit noir

image

J’adore le thé et j’adore les paquets/boîtes de thé avec leur contenant. J’ai donc la machine Special T et plein de capsules, plein de thé en vrac dans de jolies boîtes et plein de thé en sachets. De café je n’ai point ! Je n’en bois pas, je n’aime pas. J’avais par le passé une machine Nespresso mais je l’ai donnée à ma maman puisque je ne l’utilisais que les 36 du mois. Et puis ma maman avait une vieille machine et il fallait compter au  moins dix minutes pour réussir à fixer le support à capsules (je m’énervais avec celles de thé).

Comme j’ai décidé de lutter contre ma phobie sociale, j’ai invité des amis à manger à la maison. Et j’ai réalisé que je ne pouvais pas leur offrir de café ! Une amie est venue à la maison et m’a demandé un café ! Bref, il était venu le temps des cathédrâââââles de remédier à ce manque. J’ai d’abord pensé à récupérer mon ancienne machine. Je sais, ça ne se fait pas mais comme elle prend la poussière dans la cave de ma maman (qui a toujours sa satanée vieille machine peu fonctionnelle) autant l’utiliser. Puis je me suis dit qu’elle était certainement abîmée puisque plus utilisée depuis des lustres. Donc j’ai décidé d’investir dans un nouvel appareil. Comme les Dieux ont déserté mon compte en banque depuis trois ans déjà, j’ai commencé à regarder ce qui se faisait de moins cher que Nespresso sur le marché. Pas encore décidée, les Dieux ont décidé de faire un geste. J’ai reçu une pub qui me proposait une machine à CHF 20.- au lieu de CHF 120.- ! J’ai rempli mon bulletin et l’ai renvoyé aussitôt en espérant que tout le monde n’aurait pas la même idée puisque c’est bien précisé que l’offre est dans la limite des stocks disponibles. (Aucune des amies avec qui j’en ai parlé n’a reçu cette pub !).

J’ai donc ma nouvelle petite machine à café, thé, chocolat chaud/froid ☕️. Je teste en ce moment le chocolat chaud et il n’est vraiment pas mauvais. Si vous souhaitez venir boire un café, vous êtes les bienvenus 😊.

Et pour terminer en musique je vous propose Bat for Lashes avec In your bed

 

Saut de Puce

Samedi je suis allée chez mes tantes jouer à la pétanque. Elles ont un grand jardin dans lequel mon chien peut s’amuser et me ficher la paix. D’un côté du jardin des laurels sont alignés. Parmi eux, au sol, vis un hérisson. Hérisson que mon chien n’a pas arrêté d’embêter. Évidemment, il n’a pas réussi à le faire sortir de sa cachette. En revanche, il a réussi à déloger un troupeau de puces qu’il a gentiment ramenées à la maison !

Dimanche soir je trouve étrange la façon dont il se frotte le museau. Je finis pas m’en inquiéter et comme je m’approche, je sens quelque chose qui me chatouille dans le cou. Une puce ! Je tente de l’écraser entre les doigts et au moment où je regarde si elle est bien morte, boing elle saute et disparaît… Je mets tout de suite du produit au chien (je n’ai rien pour le chat) et passe l’aspirateur, nettoie les sols, change mes draps, fais une lessive. J’observe ensuite les poils du chien à la loupe et choppe quelques bestioles que je décapite avec mes ongles.

Lundi soir en rentrant du travail je fais un câlin au chien, câlin récompensé par une puce dans mon décolleté 😫. Je mets du produit au chat. Je lance une nouvelle lessive. Ma tête commence à me démanger (les poux c’est pire je vous rassure), je dois être bouffée par ces satanées puces.

20160809_140707

Mardi, au boulot je réalise que mes chevilles ont été dévorées par les puces. Mon nettoyage du sol n’a pas été très efficace. En rentrant, je continue mes lessives, passe à nouveau l’aspirateur. Quand au sol, je me suis souvenue que la lavande était très efficace. J’ai donc dilué quelques gouttes d’huile essentielle de lavande dans de l’eau et ai nettoyé tous mes sols. J’ai également versé quelques gouttes sur mes oreillers, dans mon lit (j’ai trouvé une puce morte le matin même, beurk) et sur le col de mes vêtements. Grâce à la lavande, les démangeaisons sur la tête se sont calmées.

Mercredi. Le chien s’est gratté une fois et je suis suspicieuse. Le chat aussi s’est grattée une fois. Puces ou pas ? Mes chevilles restent intactes. Le sol est bien désinfecté ! J’ai remis par précaution des gouttes d’huile essentielle dans mon lit et sur mes oreillers. Tout sent la lavande autour de moi, je me sens protégée. J’espère être arrivée à bout de ces cochonneries. Vendredi matin je nettoierai à nouveau le sol avec mes huiles essentielles.

La prochaine fois que j’entends parler de hérisson, j’enferme le chien dans la voiture !

Et pour terminer en musique je vous propose LP avec Lost on you, artiste que j’ai découvert par hasard et qui m’a plu.

Mon Non Régime

51VsD2K5ufL._AC_US160_

Alors que je lisais mon magazine Cerveau & Psycho je tombe sur une pub qui a attiré mon regard (ce qui est très rare). Le bouquin L’Anti-Régime – maigrir pour de bon de Michel Desmurget. Je vais vérifier les commentaires sur Am@zon et décide de prendre le livre à la bibliothèque. Je ne suis pas une habituée des régimes car je n’ai tout simplement aucune volonté d’une part, et qu’avant ma dépression j’avais un poids tout à fait résonnable d’autre part. Mais les treize kilos pris suite à la maladie commencent à m’énerver et mon excuse “j’ai pris du poids car j’étais en pleine dépression” également. Je me suis alors plongée dans la lecture de ces explications pour “maigrir pour de bon”. J’ai trouvé l’approche très intéressante. L’auteur, un neuroscientifique, a tenté en vain plusieurs régimes. Il a fini par se décider à lire la documentation scientifique sur le sujet et résume le résultat de ses lectures. Les régimes sont mauvais pour la santé ! Une fois ledit régime terminé, la personne va finir par grossir à nouveau, retrouver son poids honni et même un peu plus car le cerveau se veut prévoyant en cas de nouvelle crise d’amaigrissement. Il explique donc que tout est affaire de calories. Combien de calories avons-nous besoin pour garder notre poids et combien de calories dépensons-nous durant la journée ? Histoire d’équilibre. Nous pouvons diminuer notre apport de calories jusqu’à 25% sans que le cerveau n’intervienne. Plus, et il va stocker des réserves dès qu’il le pourra. Donc il est possible de maigrir sans effort réel mais il faut prendre son temps.

J’ai donc décidé de me défaire de onze kilos. Je dois compter environ trois ans pour parvenir à mon but.  Je calcule alors les calories que je peux ingérer pour atteindre le poids merveilleux de 61 kg (Ca calcule tout seul ici). En gros, je dois maigrir de 500gr par mois. Ca me semble tout à fait faisable. Pour m’aider à additionner ce que j’ingère au quotidien j’utilise l’application fatsecret (pas besoin d’ouvrir un compte). Bon je ne m’amuse pas à tout peser, trop fainéante pour ça. Je notes les quantités “à la louche” ! Evidemment que la première semaine j’ai été très surprise de constater que je mange trop ! J’ai dû diminuer les cochonneries remplacées en partie par des fruits. En partie seulement puisque j’ai fait un choix. Le matin j’ai banni le chocolat et les biscuits (nectarines à la place) pour pouvoir garder le Mars ou la glace le soir. Donc pas de frustration sauf la première semaine. Après un mois d’essai (et 600 grammes en moins 😃) je peux dire que mon envie de cochonneries s’est bien calmée. J’en prends encore (puisque j’y ai droit je ne vois pas où est le problème) mais nettement moins. Mes fringales ont nettement diminué (ah ces fichues émotions !). Quand elles me reprennent, je les accepte. Je me rue sur tout…mais à petite dose. Mon cerveau est content, j’ai ingurgité la mal-bouffe, et mon compteur ne s’affole pas trop !

Il faut se peser quotidiennement, car notre poids varie énormément, et faire une moyenne tous les quinze jours pour avoir une meilleure idée de notre poids réel. Pour exemple, cette quizaine je suis montée à 71,7 et descendue à 71 pour obtenir une moyenne de 71,4. Ce qu’il y a de bien, c’est que si un jour on explose le compteur, le lendemain on n’a généralement pas faim et il suffit d’en tenir compte et donc ne pas se forcer à manger pour atteindre les calories quotidiennes.

Alors est-ce que trois ans c’est long pour perdre du poids ? C’est sur que c’est bien plus que six mois. Mais il n’y a pas de frustration puisqu’aucun aliment n’est interdit et l’avantage c’est qu’une fois le poids atteint, il n’y a pas d’étape de consolidation ni changement à apporter à son régime alimentaire. On continue tout simplement à se faire plaisir dans les limites du raisonnable.

Je vous donne deux petits exemples :

Hier j’étais moyennement raisonnable : porridge au petit déjeuner pour ne pas avoir faim durant la matinée car j’avais prévu du jardinage intensif. J’étais invitée à manger à midi pour des grillades. Steak haché, frites, mayonnaise et deux verres de rosé. Une nectarine dans l’après-midi, un verre de rosé à l’apéro le soir. Pain/fromage au souper. J’ai dépassé de 36 calories. Ce matin je n’avais pas vraiment faim donc deux yogurts légers. A midi j’ai prévu du poulet mariné et je ne sais pas encore avec quoi je vais le manger. Ce sera en fonction de mon appétit. Je ne m’inquiète pas, je sais que je serai dans les normes sans effort et que dans quinze jours j’aurais diminué mon poids de 250 grammes supplémentaires…

Viviana a suivi le régime Dukan. Elle a perdu plus de 30 kilos en un an. Kilos qu’elle a repris par la suite avec une petite marge. Elle s’est donc mise au sport intensif jusqu’à ce qu’une blessure survienne. Blessure assez importante qui a laissé son médecin surpris. Il s’avère que son régime a malmené ses os ! Elle ne veut donc plus se lancer dans un régime. Calcul des calories à présent : beaucoup de protéines pour bien tenir la journée ! Son repas type ? Viande maigre, lentilles coquillages, haricots verts. Le tout sans assaisonnement ni sauce et en prenant bien soin de tout peser. A ce jours elle en est à 22 kilos en moins en un an. Elle refuse de voir qu’elle suit un régime drastique. La bouffe sans saveur, très peu pour moi !

Vous avez donc la solution régime, rapide, sans saveur et en faisant attention à tout ou la deuxième option. On se prend en mains gentiment, sans se malmener…et en appréciant une bonne glace si l’envie nous prend !

Et pour terminer en musique je vous propose Aida Garifullina qui interprète The Bell song tiré de l’opéra Lakmé. Ah dès que la musique commence que c’est beau… Je ne suis pas opéra mais j’ai entendu cette chanson au début du film Florence Foster Jenkins et j’ai été charmée…

 

 

Balade vespérale

P1050856J’adore me balader dans les vignes le soir vers l’heure du coucher du soleil. La température devient alors abordable et les couleurs magnifiques. J’ai remarqué que même lorsque je n’ai pas le moral, quarante minutes de marche et ça repart. Quarante minutes c’est quand je ne m’arrête pas. Or, j’ai toujours quelque chose qui retient mon regard. Généralement je m’attarde sur les gros lièvres qui squattent les lieux. Seule espèce que j’ai pu photographier cette fois où j’ai pris mon appareil photo. Habituellement je n’ai rien ou alors mon téléphone. Pas suffisant pour capturer les bêtes qui restent éloignées.

P1050842

P1050850

P1050836

J’aime observer les hérons. Je peux passer un temps fou à ne pas bouger et les regarder. Et le chien me fiche la paix, il comprend (pas toujours en fait 😄). Les jours de chance je croise un écureil, des biches, un renard et même une fois j’ai vu des cerfs. Ces derniers étaient majestueux !

P1050832

P1050866

Wally

Parfois on y croise même des chats dans les champs 😉.

P1050870

P1050872

Et la soirée offre de belles couleurs dans le ciel.

P1050877

 

Et pour terminer en musique je ressors une vieillerie. J’ai transféré une partie de ma bibliothèque musicale et j’ai été surprise par certains titres. Il y en a d’autres que je ne peux plus écouter, achetés il y a longtemps sur iTunes avec un vieil identifiant plus valable. Je hais iTunes… Je vous propose alors Kasabian avec La Fee verte

Mon Paléo 2016

20160724_213226

Cette année j’avais mon abonnement pour tout le festival car en novembre j’étais persuadée que Muse viendrait donc j’ai pris les devants en croisant les doigts. J’avais bien raison 😁 (j’adore mon intuition !).

Mardi

J’ai débuté par vingt minutes du concert de Aaron que j’aime bien (j’aime mieux en CD…) avant d’aller rejoindre ma copine P. pour la soirée. Nous nous sommes placées à un endroit où nous ne serions pas trop écrasées pour Muse…Et cette fois j’ai vu de mes yeux le batteur taper comme un fou sur son instrument. A ce rythme là et avec cette force je tiens une chanson et j’ai besoin d’une pause 😄.

hdr_00210_0

Mes Chouchous (un des seuls concerts où j’étais mal placée, pfff)

hdr_00216_0

Muse (en vrai je voyais quand même mieux…)

hdr_00201_0

Aaron

 

Mercredi

J’avais rendez-vous avec ma copine K. ce soir-là. Nous avions prévu de voir Iron Maiden qui, à ma grande surprise, m’a plu. Petite pause repas avant d’enchaîner avec Louise Attaque dans une chaleur étouffante (26 degrés à 2h du matin !).

hdr_00217_0

Iron Maiden

 

Jeudi

Je n’avais pas prévu d’y aller ce soir-là mais ma copine S. avait un billet… Nous avons vu Marina Kaye qui, malgré sa jolie voix, avait l’air complètement perdue sur scène. Nous n’avons pas été conquises. Nous avons vu ensuite une partie de Jain mais nous étions pressées comme des sardines et S. souffrait de décalage horaire donc nous sommes rentrées vers 22h.

20160721_202858

Marina Kaye

20160721_211834

Jain

 

Vendredi

J’étais seule pour la soirée qui débutait tôt, à 18h30 pour voir Rover que j’attendais avec impatience. Je n’ai absolument pas été déçue. (J’ai même visionné le concert le lendemain sur le net et quelle ne fut pas ma surprise de me voir en gros plan flou puis à contre-jour…c’est le début de la célébrité je vous le dis 😂). J’ai vu Balthazar mais suis partie après quatre chansons; ça ne m’a pas particulièrement plu. J’ai enchaîné avec Bastille que je ne connaissais pas et que j’ai bien aimé. Le chanteur (qui a sauté sur pratiquement chaque chanson, mais comment il fait ???) est passé tout près de moi et ma nièce m’a certifié que j’avais eu beaucoup de chance ! J’ai terminé avec les Insus. Le batteur est un fou (pire que celui de Muse), je ne sais pas comment il tient tout un concert. Quatre chansons et je suis partie. Je n’aime pas…

20160722_205120

Bastille et son chanteur Dan Smith qui “est trop beau”… (pas de moi même s’il ne fait pas mal aux yeux).

20160722_210021

Bastille

20160722_191937

Rover

Les Insus

Les Insus

 

Samedi

Repos. J’étais naze et rien ne m’attirait.

Dimanche

J’ai débuté par Thomas Dutronc. Je ne suis restée que 20 minutes car c’était en plein soleil et ça tapait fort ! Ensuite j’ai vu, en compagnie de mon beau-frère et mon neveu, un comique que je ne connaissais pas : D’Jal. Ca faisait longtemps que je n’avais pas autant ri. J’ai enchaîné avec Louane le temps d’une demi chanson. Trop d’enfants et pas passionnant. Je l’ai écoutée de loin ensuite en attendant le prochain concert qui était celui d’Ibrahim Maalouf. Pas mon truc. Du coup je suis allée me poser vers la grande scène en attendant le dernier concert de la soirée : Michel Polnareff. Concert très sympa malgré deux bémols : il est resté statique (il avait visiblement de la peine à marcher) et on ne l’entendait pas toujours bien chanter…

20160724_233801

Polnareff

20160724_204014

Louane

20160724_192142

D’Jal

20160724_180246

Thomas Dutronc

Et pour terminer en musique, je vous propose Bastille avec Pompeii. J’ai réalisé qu’en fait je connaissais déjà deux chansons du groupe 😄

 

Bore-out

Après une grande période de stress, il y a toujours une chute assez brutale durant laquelle je me sens un peu perdue. Puis le train train quotidien reprend le dessus et je m’ennuie ferme. Je passe mes journées sur internet et je rentre non seulement épuisée mais en plus déprimée. C’est ça le début du bore out. L’inverse du burn out. En gros je suis très loin d’être débordée, motivée… Vous pouvez lire le profil de plusieurs personnes qui vivent quotidiennement l’ennui ici.

Ce qui est marrant c’est que je suis tombée sur un bouquin sur le sujet à la bibliothèque aujourd’hui Le Bore-Out quand l’ennui au travail rend malade du Dr François Baumann aux éditions Josette Lyon (2016). Je vous dirai ce que j’en pense. Mais voici un extrait de la quatrième de couverture :

L’épuisement professionnel par l’ennui au travail ou “bore-out”, par l’absence d’une activité construite, d’une motivation qui permette d’utiliser l’énergie que l’on garde en soi, est tout sauf de la fainéantise. C’est une souffrance considérable pour celui ou celle qui traverse cette épreuve, car l’ennui au travail est vécu comme un tabou.

C’est pas comme si je découvrais cet état de fait. Il y a quelques années je m’étais plains de n’avoir rien à faire de mes journées. Mon chef d’alors m’avait donné un tas de photocopies à faire (le top !) …que sa femme avait jetées en fin de journée. Je n’ai plus demandé de travail. (Partout où j’en demande on me file des photocopies à faire ou de la saisie !). C’est à ce moment que j’ai décidé d’apprendre à utiliser word et excel correctement. Je me suis formée seule durant mes heures de travail.

Mais revenons à nos moutons. Alors que je voulais commander un livre pour mes prochains cours, je lis dans les commentaires qu’un des auteurs dudit livre donne un cours sur Coursera. Coursera est un site qui donne des cours gratuits sur divers domaines. Une amie est accro et m’en a toujours dit grand bien. Je vais donc jeter un oeil et constate que le cours en question débute le 4 juillet. Je m’y inscrits. Le soir je télécharge les vidéos sur mon iPad et je les visionne durant la journée du lendemain. Mon humeur remonte et je ne suis plus ko quand je rentre le soir. Mais bon, c’est un programme chargé et j’ai envie de varier les plaisirs.

Le fils d’une amie m’a suggéré de me lancer dans la programmation. Je cherche dans la base de données et trouve un cours qui débutait ce lundi. J’ai donc appris aujourd’hui les bases du HTML. J’ai testé mais n’obtiens pas exactement ce que je pensais (mes titres n’apparaissent pas mais finalement doivent-ils apparaître où c’est juste pour m’aider à m’y retrouver ?). Dans la partie du haut on voit le langage que j’ai utilisé et ce que ça donnerait sur une page web est en-dessous. (J’allie les deux cours comme vous pouvez le constater 😄).

Capture d’écran 2016-07-13 à 19.38.11

Demain j’attaque le CSS pour améliorer la présentation. Ensuite il y a le PHP et Java. Ca m’occupe intelligemment.

Demain soir je suis en vacances et c’est pas pour me déplaire…

Et pour terminer en musique je vous propose une chanson, Sometimes I feel, de Richard Hawley que j’ai découvert en regardant les concerts de Glastonbury 2016 sur la BBC (vous pouvez les visionner sur le site http://www.bbc.co.uk/events/ewcj5v. C’est une musique douce que j’aime beaucoup. Tout l’album me plaît (Hollow Meadows).

Barbecue

Aujourd’hui je vais profiter du fait que nous sommes enfin en été pour vous parler de barbecue. J’aime manger des grillades mais n’en fait que très rarement. Je possède un grill électrique et n’en suis pas vraiment satisfaite. Il faut d’abord sortir le support et poser le grill dessus. Le remplir d’eau, brancher la prise (j’en ai une sur le balcon heureusement) et attendre trois jours pour que la viande commence à cuire. Une fois terminé, il faut traverser l’appartement avec le récipient plein d’eau graisseuse en espérant atteindre l’évier sans tout faire tomber avant !

On m’a parlé d’un chouette petit grill de table idéal pour le balcon. Je l’ai regardé plus d’une fois avec hésitation. Il fonctionne à gaz et j’ai peur du gaz ! J’ai donc souvent hésité à l’acheter sans pour autant me décider.

Et dernièrement mon voisin m’a montré le cadeau reçu pour son anniversaire : un barbecue de table qui fonctionne au charbon. Outre le fait que l’engin est joli et pas encombrant, il est hyper simple d’utilisation.20160701_214353_resized

On met un peu de gel pour démarrer le feu. On enclenche le ventilateur et on allume le feu. Ensuite on verse le charbon dans le petit récipient au milieu du grill. On pose la grille et on attend quatre minutes que le tout soit bien chaud.

20160701_214511

Aucune fumée ne va envahir les voisins…c’est le top. Il ne reste plus qu’à mettre les grillades dessus.

20160701_214725

 

Si l’emplacement du barbecue ne nous convient pas, on peut le déplacer. L’extérieur reste froid. Si la viande grille trop rapidement, il suffit de diminuer l’intensité du ventilateur.

20160701_215234

J’adore mon nouveau jouet. Pour le nettoyage ? Tout va dans le lave vaisselle ! Et pour une fois, les prix sont plus avantageux sur Suisse que sur France ! CHF 139.- tout compris (le grill, le gel et le charbon) contre EUR 158.- (du moins d’après mes recherches sur internet). Et ce joli barbecue est fourni dans une housse avec des hanses. Mon voisin l’a donc déjà transporté sur son vélo pour aller manger des grillades au bord du lac. Le top je vous dis !

Et pour terminer en musique j’ai opté pour une chanson douce de Sarah Brightman Angel